Départements de recherche

Accueil > L'institut > Actualité > actualité RSS

Actualité de FEMTO-ST


Dépister le cancer grâce à l’haleine

Le développement de cellules cancéreuses s’accompagne de l’émission d’un panel de composés organiques volatils (COV) dans les fluides corporels et notamment dans l’haleine. Ces composés chimiques ont la particularité de voir leurs concentrations (de l’ordre de quelques ppb) évoluer en fonction de l’état d’avancement de la maladie. L’analyse de ces composés présents dans l’haleine apparait alors comme étant une approche originale, non invasive et permettant un diagnostic précoce du cancer augmentant ainsi les chances de guérison du patient.

Au milieu des années 2000, une équipe du TECHNION en Israël proposait un premier prototype d’analyseur d’haleine pour le diagnostic précoce du cancer du poumon. Ce dispositif repose essentiellement sur l’utilisation d’une matrice de capteurs chimiques. Malgré des résultats très prometteurs, le diagnostic reste encore approximatif essentiellement dû au traitement du signal post-analyse qui s’avère compliqué.

A travers deux études doctorales et grâce à des compétences dans les domaines des micro-capteurs chimiques et de la micro-fluidique l’équipe MINAMAS du département MN2S a réussi à réaliser un premier prototype de laboratoire miniaturisé sur silicium. Inspiré de la chromatographie en phase gazeuse, il permet l’analyse simultanée de traces de composés organiques volatils considérés comme des marqueurs chimiques du cancer du poumon.

Ces travaux publiés récemment dans le journal Sensors and Actuators B ont été rendus possibles grâce à des collaborations très fortes avec des chercheurs de l’ICB de Dijon et l’Institut Jean Lamour d’Epinal.

Contact : Jean-Baptiste Sanchez

Toute l'actu de 2017

1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8

FEMTO-ST met en avant ses travaux sur l'intelligence artificielle
Les prouesses de l'intelligence artificielle devraient changer notre quotidien. Laurent Larger et Daniel Brunner (optique) nous éclairent sur cette innovation révolutionnaire : ils utilisent la lumière pour calculer à la manière d'un cerveau humain.
Prix de la meilleure thèse 2016 du GdR Robotique
Mohamed Taha Chikhaoui, Doctorant au sein de l'équipe MiNaRoB du département AS2M de FEMTO-ST, a obtenu le prix de la meilleure thèse 2016 du GdR Robotique pour un "Nouveau concept de robots à tubes concentriques à micro-actionneurs à base de polymères électro-actifs".
Des vibrations pour mesurer les microfibres optiques
Les nanotechnologies ont miniaturisé les composants électroniques au point qu’ils nécessitent de nouveaux outils de mesure. Des chercheurs de FEMTO-ST et du laboratoire Charles Fabry proposent ainsi une nouvelle méthode précise et plus simple pour mesurer le diamètre de microfibres optiques grâce à des vibrations sonores.
Ces travaux sont publiés dans la revue Optica et sont mis en avant par le CNRS
Frontiers in Photonics Symposium
Ce symposium organisé par FEMTO-ST mettra en vedette vendredi 24 novembre à Besançon l'intervention de deux scientifiques de renommée internationale et sera également l'occasion de rassembler des scientifiques, des post-doctorants et des doctorants autour du thème général de l'optique.
Du concept de PHM à la maintenance prédictive 2
Brigitte Chebel-Morello, Jean-Marc Nicod, Christophe Varnier du départment AS2M viennent de signer un nouvel ouvrage paru en ce mois de novembre 2017.

1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8


Toute l'actu de 2017

Toutes les années : 2007 - 2008 - 2009 - 2010 - 2011 - 2012 - 2013 - 2014 - 2015 - 2016 - 2017