Départements de recherche

Accueil > L'institut > Projets > Projets d'investissement d'avenir > Le programme d'investissement d'avenir

Le programme d'investissement d'avenir


Le programme d'investissement d'avenir

Doté de près de 47 milliards d'euros, le Programme d'Investissements d'Avenir (PIA), piloté par le commissariat général à l'Investissement, a été mis en place par l'Etat pour financer des investissements innovants et prometteurs sur le territoire, avec un principe de co-financement pour chaque projet.
Les 47 Md€ consacrés par l'Etat aux investissements d'Avenir ont été mobilisés en deux temps :
• en 2010, 35 Md€ ont été dédiés à la première vague (PIA1) ;
• en 2014, le PIA a été renforcé et s'est vu allouer une enveloppe complémentaire de 12 Md€ (PIA2).

Le PIA (2) en 2014

Action phare du PIA 2, l’appel à projets IDEX/I-SITE  a une vocation structurante et intégratrice pour les acteurs de l'enseignement supérieur et de la recherche français. Elle vise à favoriser cette structuration par une dynamique de l'excellence, sous toutes ses formes, dans un contexte international de plus en plus compétitif.

Suivant les atouts de chaque type de site, les Universités et établissements d’enseignement supérieur et de recherche peuvent concourir dans une des deux catégories suivantes du PIA 2:
• IDEX "Initiatives d'excellence": Dans la continuité du premier PIA, cet appel à projets vise à favoriser l'émergence sur le territoire français de nouveaux pôles pluridisciplinaires d'enseignement supérieur et de recherche de rang mondial. Disposant d'une puissance et d'un impact scientifiques de tout premier plan dans de larges champs de connaissances, ces structures vont venir compléter le réseau initié par le premier PIA, portant à une dizaine au total le nombre de grandes universités de recherche, comparables par le rayonnement de leur recherche, l'attractivité de leurs formations, la notoriété de leur corps académique ou encore la qualité de leur gouvernance, aux meilleures universités du monde.
• I-SITE "Initiatives Science – Innovation –Territoires – Economie" : Afin de reconnaître l'ambition de transformation et la capacité d'innovation de sites dont les forces scientifiques sont plus concentrées sur quelques thématiques d'excellence. Ces projets seront caractérisés par la capacité des porteurs à développer, dans leur palette thématique, des coopérations fortes et particulièrement efficaces avec le monde économique, et à mettre en œuvre des actions innovantes de recherche partenariale, de développement de l'entrepreneuriat et de formation professionnelle, initiale et continue. Elles en auront notamment fait la preuve par leurs succès au premier programme d'Investissements d'avenir (PIA1) et par les réalisations opérées à ce titre.

Projet UBFC dans le cadre du PIA (2)

Porté par UBFC, l’I-SITE Bourgogne Franche-Comté a pour ambition de faire en sorte que le territoire devienne, avec le concours de tous les acteurs qui s’impliquent dans le projet, une véritable référence internationale dans trois grands domaines d’excellence :
- les matériaux avancés, ondes et systèmes intelligents, (volet 1),
- l’environnement, les territoires, et l’alimentation pour une qualité de vie durable (volet 2),
- la santé et les soins individualisés intégrés (volet 3).
Faisant partie des 13 projets I-SITE déposés au niveau national, ce projet a été l’un des 5 projets I-SITE retenus pour la phase de sélection dont l’issue est attendue fin Janvier 2016.
L’institut FEMTO-ST est l’un des grands contributeurs au projet, notamment au niveau des volets 1 et 3.
Plus d’informations

Le PIA (1) en 2010

Sur les 35 milliards € mobilisés au titre du Grand Emprunt National, 21,9 Milliards € sont dédiés à l’Enseignement Supérieur et à la recherche.
Globalement, l’objectif est de permettre aux établissements d’Enseignement Supérieur de disposer de ressources leur permettant de se hisser au meilleur niveau international et à la Recherche de développer les biotechnologies, d’impulser une nouvelle dynamique dans les laboratoires d’excellence et pour favoriser les applications industrielles de la recherche.

Ainsi, sur les 9 volets du Programme d’Investissement d’Avenir (PIA), ceux des POLES D’EXCELLENCE (dotés de 12 milliards €), de la VALORISATION DE LA RECHERCHE (3,45 milliards €), de SANTE-BIOTECHNOLOGIES (2,4 milliards €), mais aussi celui lié au FINANCEMENT DES ENTREPRISES (3,9 milliards €) ont largement mobilisé les acteurs régionaux de la recherche et de l’enseignement supérieur.

Pour plus d’informations :
http://investissement-avenir.gouvernement.fr/

http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/pid24578/investissements-d-avenir.html
http://www.agence-nationale-recherche.fr/

Les investissements d’Avenir en Franche-Comté à l'issue du PIA (1)

Les investissements d’Avenir en Franche-Comté, ce sont 15 projets pour un financement total de 162 millions €. Le PRES Bourgogne-Franche-Comté a porté la majorité des projets et mobilisé les équipes de recherche des deux régions.

11 des projets retenus concernent les POLES D’EXCELLENCE. A l’intérieur de ce volet :
- 5 projets concernent les Equipements d’Excellence (EQUIPEX) : CRITEX, IMAPPI, OSC IMP, REFIMEVE + et ROBOTEX
Le programme EQUIPEX (doté de 1 milliard €) avait pour objectif de financer des équipements scientifiques de taille intermédiaire (entre 1 et 20 millions d’euros) permettant à la recherche française de rester compétitive et de préparer les innovations de demain.
52 lauréats ont été retenus (sur 336 projets reçus) au cours de la première vague (janvier 2011),
contre 36 lauréats pour 270 projets présentés lors de la deuxième vague (décembre 2011)

- 3 projets concernent les Laboratoires d’Excellence (LABEX) : ACTION, FIRST-TF et LipSTIC
Le programme LABEX (doté de 1 milliard €) visait à favoriser l’émergence de projets scientifiques ambitieux et visibles à l’échelle internationale, portés par des laboratoires ou des groupes de laboratoires.
100 lauréats (pour 241 projets soumis) suite au premier appel à projets (mars 2011)
71 lauréats (pour 195 projets déposés) à l’issue du second appel à projets (Février 2012)

- 3 projets concernent les Initiatives d’Excellence en formations innovantes (IDEFI) : CMI-FIGURE, INNOVENT-E, Talent Campus
Dotés de 150 millions €, les IDEFI visaient à soutenir des projets emblématiques et innovants en matière d'enseignement supérieur. Il s'agit de valoriser l'innovation en matière de formation par le soutien d'un nombre limité d'initiatives ambitieuses, à la hauteur des standards internationaux. Les projets retenus préfigurent des formations universitaires du futur à travers de nouvelles démarches de formation, de nouveaux contenus. Les innovations attendues se situent sur le plan de l'attractivité, de la pluridisciplinarité, de l'employabilité des étudiants, du lien avec la recherche, et de l'ingénierie de formation.

A ces projets retenus dans le cadre du volet POLES D’EXCELLENCE s’ajoutent : 

- 1 projet concerne le volet SANTE-BIOTECHNOLOGIES : Infrastructure nationale de biobanques

- 2 projets concernent le volet VALORISATION de la RECHERCHE :
    * L’Institut de Recherche Technologique M2P : Matériaux, Métallurgie, Procédés
Cet institut thématique interdisciplinaire rassemble les compétences de l’industrie et de la recherche publique dans une logique de co-investissement public-privé qui doit permettre de renforcer l’écosystème . Un IRT pilote les programmes de recherche couplés à des plateformes technologiques, effectue des travaux de R&D expérimental et veille à la valorisation économique de ses travaux.
     * La Société d’Accélération du Transfert de Technologie Grand Est
Détenues majoritairement par des groupements d’établissements et d’organismes de recherche, les SATT visent à professionnaliser la gestion des activités de valorisation de la recherche pour améliorer le service rendu aux chercheurs et aux entreprises. Elles ont vocation à se substituer aux multiples dispositifs coexistant sur un même site pour constituer de véritables guichets uniques de proximité.

- des projets relatifs au volet FINANCEMENT DES ENTREPRISES, et notamment dans le cadre des projets structurants de R&D des pôles de compétitivité.

Doté d’une enveloppe de 300 millions d’euros confiée à OSEO, l’appel à Projets structurants des pôles de compétitivité ( PSPC) visait à soutenir des projets de recherche et développement collaboratifs (au moins deux entreprises et laboratoires de recherche) ambitieux et structurants au niveau d’une filière économique ou technologique ayant de fortes potentialités de retombées économiques.

Pour plus d’informations :
http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/cid56715/investissements-d-avenir-en-franche-comte.html