Départements de recherche

Présentation


L'institut FEMTO-ST

L'institut FEMTO-ST (Franche-Comté Electronique Mécanique Thermique et Optique - Sciences et Technologies) est une Unité Mixte de Recherche associée au CNRS (UMR 6174) et rattachée simultanément à l'Université de Franche-Comté (UFC), l'Ecole Nationale Supérieure de Mécanique et de Microtechniques (ENSMM), et l'Université de Technologie de Belfort-Montbéliard (UTBM). FEMTO-ST a été créé le premier janvier 2004 par la fusion de 5 laboratoires de Franche-Comté actifs dans les domaines de la mécanique, de l'optique et des télécommunications, de l'électronique, du temps-fréquence, de l'énergétique et de la fluidique.

En 2008, de nouvelles thématiques et donc de nouvelles équipes intègrent l’institut. Elles viennent compléter ou renforcer le panel déjà riche de FEMTO-ST dans les domaines de l’automatique et de la microrobotique, des matériaux et surfaces et de l’énergie.

En 2012, l'institut élargit encore ses compétences et s'enrichit d'un nouveau département de recherche "Informatique des Systèmes Complexes"

Au sein du CNRS, l'institut FEMTO-ST est rattaché à l'institut des sciences de l'ingénierie et des systèmes (INSIS). Il regroupe des compétences variées et complémentaires, et cultive la pluridisciplinarité, le souci de l’excellence scientifique et de l’innovation.

L'effectif total de FEMTO-ST est aujourd’hui d'environ 700 personnes dont 325 permanents (230 chercheurs ou enseignants chercheurs et 95 ingénieurs, techniciens et administratifs). Les recherches sont conduites avec l'aide de 225 doctorants qui reçoivent ainsi une formation de haut niveau par la recherche.

Recherche

La recherche au sein de FEMTO-ST est menée dans les domaines des sciences de l'ingénieur et des sciences de l'information, en cohérence avec la tradition industrielle de la Région de Franche-Comté. Elle vient de se réorganiser autour de 7 départements de recherche pour tenir compte de l'évolution scientifique et structurelle de l'Institut. Ces départements de recherche sont :

Par ailleurs, des recherches pluridisciplinaires sont menées au sein de projets transverses regroupant les compétences de chercheurs des différents départements sur un thème ou un objectif précis.

Technologie

FEMTO-ST développe une plateforme technologique de microfabrication d'envergure nationale utilisant les technologies de la microélectronique associées à celles de la micromécanique traditionnelle.

Partenariats

En 2006, FEMTO-ST fait partie des premières structures de recherche françaises à se voir décerner le « label Carnot » par le Ministère délégué à l’enseignement supérieur et à la recherche. Il reconnaît ainsi notre capacité à mener simultanément des activités de recherche en amont, propres à renouveler nos compétences scientifiques et technologiques, et notre politique volontariste en matière de recherche partenariale au profit du monde socio-économique.

Même si l'institut n'a pas obtenu le renouvellement de ce label en 2011, sa volonté de renforcer ses partenariats avec l'économie locale et ses partenaires nationaux (organismes publics et groupes industriels) reste intacte. Pour renforcer ses relations avec le monde industriel FEMTO-ST a d'ailleurs créé un service dédié à la recherche partenariale et vient récemment de lancer un nouveau centre de développement technologique "FEMTO Engineering" issu des recherches du laboratoire dans les domaines de la microfabrication et du micro-usinage, du temps fréquence, de l'énergie et des "Smart Systèmes".

Sur le plan national, il participe à  la Fédération de Recherche FC-LAB de Belfort œuvrant sur la pile à combustible. Il anime un laboratoire associé au Laboratoire National d'Essais pour la métrologie du temps et des fréquences. Il a aussi une approche internationale concrétisée par sa participation à l'unité mixte internationale (UMI) entre Georgia Tech Atlanta aux USA et le CNRS et par ses relations privilégiées  avec la recherche Suisse (collegium SMYLE avec l'EPFL), et le Japon (laboratoire franco-japonais LIMMS).

Localisation

FEMTO-ST est une unité de recherche de dimension régionale, présente en Franche-Comté sur 4 sites du campus universitaire de Besançon ainsi qu'à Belfort (3 sites) et à Montbéliard (2 sites).

bandeau images 2013
home