La recherche
Département Optique
Optique

Vous êtes ici

Présentation

 Historique

Le département Optique, au sein de l’institut FEMTO-ST a hérité d’une longue et précieuse histoire en physique expérimentale qui a démarré à la faculté des sciences de l’Université de Franche-Comté au XVIIIème siècle. Soutenu par le CNRS à la fin des années 1960, il devient un centre de métrologie optique, reconnu internationalement, grâce aux qualités de visionnaire de Pierre-Michel Duffieux (1891-1976).

Le mini-site/site web « Patrimoine Scientifique et Technique du département d’Optique » met en lumière une partie de la collection d’instruments scientifiques et des archives conservées par le département Optique. C’est une forme d’hommage aux personnalités mais aussi à certaines découvertes scientifiques qui restent déterminantes encore de nos jours comme l’Optique de Fourier, le LASER ou l’holographie. En 2004, le Laboratoire d'Optique P. M. Duffieux devient le département d'Optique, membre fondateur de l'Institut FEMTO-ST en fusionnant avec 4 autres laboratoires : le CREST (Centre de Recherche sur les Écoulements, Surfaces et Transferts), le LMARC (Laboratoire de Mécanique Appliquée R. Chaléat), le LPMO (Laboratoire de Physique et Métrologie des Oscillateurs) et le LCEP (Laboratoire de Chronométrie, Électronique et Piézoélectricité)

CONTEXTE

L'Optique et la Photonique sont au cœur des recherches du département OPTIQUE. Ces disciplines de prédilection sous-tendent également des activités significatives en microtechniques et en nanosciences. Par ailleurs, le département développe également des projets pluridisciplinaires dans ces domaines avec les autres départements de FEMTO-ST.

Résultant d’évolutions historiques marquantes en nanométrologie, microscopie champ proche, optique intégrée sur niobate de lithium, optique ultra-rapide, dynamiques non linéaires optiques et optoélectroniques, optique quantique, les thématiques de recherche actuelles correspondent à une structuration du département en 3 équipes et une plateforme technologique.

Equipes de recherche

Le département est composé d’environ 80 personnes :

Nano-Optique (NO) : Conception-réalisation de nano-antennes individuelles sur fibre optique, de métamatériaux métalliques diélectriques ou hybrides, de cristaux photoniques actifs sur niobate de lithium, de pinces optiques et de nano-détecteurs de champs électriques et magnétiques ultra-sensibles. Tous ces composants exploitent des propriétés nano-optiques inédites basées sur la plasmonique, les résonances type-Fano, l'excitation de modes protégés par la symétrie et d'états liés dans le continuum, des modes de surface de Bloch, le couplage spin-orbite et de chiralité optique, le tout accompagné par des procédés nano-technologiques avancés pour leur fabrication.

Optique Non Linéaire (ONL) : Nouveaux concepts en photonique non linéaire guidée et opto-acoustique dans les fibres optiques, en dispositifs intégrés pour la conversion de fréquence, en imagerie non linéaire et quantique.

› Optoélectronique, Photonique et Télécommunications Optiques (OPTO) : Nouveaux concepts de systèmes complexes basés sur la dynamique spatio-temporelle optique et optoélectronique non linéaire, intelligence artificielle photonique et informatique neuromorphique, information et ingénierie quantique, contrôle des processus d'interaction laser-matière, processus non linéaires et ondes extrêmes en photonique ultrarapide.

› Plateforme technologique FRI-LIGHT (Formation-Recherche-Innovation par la Lumière) qui devient SMART-LIGHT. Elle a vocation à offrir à la recherche, à l’enseignement supérieur et aux organismes de transfert technologique, un ensemble mutualisé d’équipements, d’instrumentation et de savoir-faire en photonique, complété par des ressources spécifiques en modélisations électromagnétiques complexes

ORGANIGRAMME DU DEPARTEMENT

Télécharger l'organigramme Optique

Réseau européen d'innovation

logo_actphast.jpg

Dernière modification :
30/08/2022