L'institut
Actualité de FEMTO-ST

Vous êtes ici

Micky Rakotondrabe reçoit le prix "Big on small"

marss2016

The big on small award: un grand dans le petit

Ce prix scientifique (ou award) récompense un jeune chercheur international pour l’excellence de son activité et son rayonnement international. Il cible les domaines de la manipulation, l’automatisation et la robotique aux micro et nano-échelles. Le jeune chercheur lauréat (<40 ans) est sélectionné par un panel d’experts internationaux reconnus dans le domaine (12 nationalités représentées). Ce prix est remis chaque année lors de la conférence internationale MARSS.

Un prix saluant l’excellence d’un jeune chercheur dans la robotique miniature

2016 est l’année de la première édition de la conférence internationale MARSS qui a lieu à Paris et qui a vu la remise du premier prix « big on small ». Pour ce premier prix, trois finalistes avaient été retenus : Anran Gao, Chine ; Pierre Lambert, Belgique et Micky Rakotondrabe, France.

micky big on small

Micky Rakotondrabe (à gauche), chercheur en micromécatronique, Lauréat 2016

Le premier prix du « Big on small award » a été remis le 21 juillet à Paris, à Micky Rakotondrabe, maître de conférence à l’Université de Franche-Comté et chercheur au sein du département AS2M. Il est ainsi reconnu pour l’excellence de ses travaux dans le domaine de la « micromécatronique », thématique scientifique au croisement des microsystèmes, de la mécanique, de l’électronique et de l’automatique.

Le comportement et les performances des systèmes de petites tailles utilisés pour faire des tâches à l’échelle du petit (micro ou nano) nécessitent d’analyser de manière simultanée leur structure physique et leurs logiciels de pilotage. Cette analyse dite de « mécatronique » permet de définir des règles de conception et d’améliorer les performances des systèmes miniatures.

Par exemple, la figure ci-dessous montre un actionneur piézoélectrique classiquement utilisé dans les microscopes à force atomique pour faire de l’imagerie de surface. Un actionneur piézoélectrique est un système capable de créer un mouvement avec une résolution extrême lorsqu’une tension électrique lui est appliquée. Pour que l’image récupérée reflète avec une précision nanométrique la surface, le logiciel de pilotage doit prendre en compte les phénomènes physiques qui caractérisent l’actionneur piézoélectrique, telles que les non-linéarités ou les oscillations. Pour réussir un tel pari, Micky Rakotondrabe propose une modélisation précise de ces caractéristiques et développe des algorithmes de pilotage performants prenant en compte celles-ci. Dans les travaux récents encore, Micky Rakotondrabe et ses collègues tentent d’utiliser l’actionneur piézoélectrique lui-même comme son propre capteur, ce qui permettrait de rendre plus robustes les algorithmes de pilotage face aux perturbations extérieures et aux incertitudes sur les modèles.

Avec la montée rapide des techniques de fabrication additive, dont l’impression 3D, Micky Rakotondrabe et ses collègues veulent développer des systèmes miniatures et actionnés, dont les structures sont plus complexes mais avec des performances dynamiques, énergétiques et de dextérité meilleures que les systèmes actuels.

Actionneur piézoélectrique utilisé dans les microscopes à force atomique
actionneur piezo
  • FEMTO-ST remporte deux prix au salon Economia

    Youssef Tejda et Aliyasin El Ayouch remportent deux prix lors du salon Economia pour leurs travaux sur les métamatériaux acoustiques.

    Lire la suite
  • WOMBAT 2017

    Après une première édition à Sydney en 2015,le second Workshop on Optomechanics and Brillouin Scattering: Fundamentals, Applications and Technologies aura lieu à Besançon.

    Lire la suite
  • FEMTO-ST présent à la 4eme édition des 24h du temps

    Des chercheurs et doctorants de FEMTO-ST participent aux 24h du temps. Une manifestation destinée à promouvoir le savoir-faire technique et scientifique régional dans le domaine du temps et de l’horlogerie qui se déroulera les 3 et 4 juin place Granvelle à Besançon

    Lire la suite
  • Yann Le Gorrec lauréat du prix du service 2017 de l'IFAC France

    Le prix du service 2017 de l'"International Federation of Automatic Control" sera remis en juillet prochain à Yann Le Gorrec, enseignant chercheur au sein de l'institut FEMTO-ST

    Lire la suite
  • Un capteur de rayons X miniature pour une médecine de haute précision

    Détecter les rayons X à une très petite échelle spatiale ouvre la voie à des images médicales et des thérapies de haute précision. C'est ce qu'a réalisé une équipe d'opticiens de FEMTO-ST en intégrant un détecteur à l'extrémité d'une fibre optique. Ces travaux viennent d'être publiés dans la revue Optics Letters et font les "highlights" de l'OSA (Optical Society)

    Lire la suite
  • Nesrine BELKADI, Rania MEZZI et Bogdan PENKOVSKI finalistes de Ma thèse en 180 secondes

    Nesrine BELKADI, Rania MEZZI et Bogdan PENKOVSKI, Doctorants à FEMTO-ST, font partie des 10 finalistes de « Ma thèse en 180 secondes ».
    Venez les encourager le mardi 4 avril à 18 heures à l'amphithéâtre Chosson AgroSup Dijon !

    Lire la suite
  • Prix EEA pour Marine Jouin

    Marine Jouin est lauréate du prix de thèse du Club EEA - section automatique, session 2017.

    Lire la suite
  • Concours photo 2016 de l'Optical Society of America, 3ème place pour Rémi Meyer

    La photo proposée Rémi Meyer (doctorant Optique) lors du concours photo organisé par l'Optical Society of America a été classée 3ème.

    Lire la suite
  • Un cerveau optique ultra rapide

    L'association de tous nouveaux concepts de calculs basés sur les réseaux de neurones artificiels, et de composants photoniques, a permis la mise au point d'un processeur optique capable de résoudre des problèmes complexes de manière ultra-rapide. Le résultat de ces travaux développés par une équipe d’opticiens de FEMTO-ST sont publiés dans la revue « Physical Review X »

    Lire la suite
  • De nouveaux matériaux contre les nuisances sonores

    les sources de pollution sonore sont multiples dans notre quotidien et ont des répercussions aussi bien sur la santé que sur l'économie. À l'institut FEMTO-ST, chercheurs et ingénieurs se penchent sur cette problématique qui nous concerne tous afin de développer des métamatériaux capables d'absorber le son. Pour tester leur invention, direction la salle sourde du laboratoire située dans les locaux de l'IUT…

    Lire la suite

Pages