L'institut
Actualité de FEMTO-ST

Vous êtes ici

Un capteur de rayons X miniature pour une médecine de haute précision

Le rayonnement X permet de scruter la matière, que ce soit pour des applications médicales ou pour contrôler des pièces industrielles. Mais les détecteurs de rayons X sont encombrants, ce qui limite leur usage médical, spécialement pour des endoscopies. Les scientifiques cherchent donc à les miniaturiser, ce qui est loin d'être évident. En effet, la détection est indirecte : les rayons X sont d'abord absorbés par un matériau luminescent (un scintillateur), qui lui-même émet alors des photons de lumière visible, détectés par une caméra ou un photodétecteur. Or, à petite échelle, un scintillateur n'émet que très peu de photons, et dans toutes les directions : difficile pour une caméra de détecter le faible flux qui parvient jusqu'à elle !

Des chercheurs ont pourtant trouvé une solution, fondée sur l'utilisation d'une antenne optique qui redirige et canalise les photons émis par un scintillateur miniature. Ce dispositif ultra-compact rend possible la détection de rayonnements X dans des volumes de seulement quelques micromètres cubes. Inventé par une équipe du laboratoire Femto-ST (CNRS/Université Franche-Comté/UTBM/ENSMM) en collaboration avec des chercheurs du CiNaM (CNRS/AMU) et de l’Institut Utinam (CNRS/Université de Franche-Comté), il est construit sur une fibre optique de quelques dizaines de micromètres de diamètre. A une extrémité de la fibre, les chercheurs ont fait croître une micro pointe de polymère. Par-dessus cette structure, ils ont greffé un fragment minuscule de scintillateur, puis ont recouvert le tout d’une fine couche de métal afin de finaliser l’antenne optique dont le rôle est de canaliser la lumière, comme le font les antennes cornets pour les micro-ondes. Quand le fragment de scintillateur reçoit des rayons X, il émet alors de la lumière que l'antenne redirige vers la fibre. Il ne reste plus qu'à placer un détecteur de lumière à l'autre extrémité de la fibre. L'idée était d'aboutir à un dispositif industrialisable : la réalisation de l'antenne optique sur la fibre par photo polymérisation, tout comme le greffage du scintillateur, sont des procédés qui permettraient de produire en série et à bas coût.

La démonstration a été effectuée avec des rayons X de basse énergie (10keV ). Pour envisager des applications médicales, l'équipe veut maintenant passer le cap des hautes énergies : quelques dizaines de keV pour la radioscopie, et plusieurs centaines de keV pour des applications thérapeutiques. A plus long terme, les chercheurs ont d'autres idées. Ainsi, les antennes optiques pourraient permettre de réduire le délai entre l'absorption des rayons X et l'émission de lumière par le scintillateur, et déboucher sur des détecteurs de rayons X beaucoup plus rapides. Par ailleurs, alors que sa résolution spatiale est aujourd'hui de l'ordre du micromètre, de nouvelles procédures permettraient de descendre jusqu'à 100 nanomètres . Une perspective serait d'utiliser le détecteur comme une sonde de microscopie à balayage, pour analyser localement par exemple la composition chimique de matériaux composites.

Ces travaux ont été financé par le Labex Action et un projet a été déposé à l'ANR par l’équipe de recherche afin d’explorer ces nouvelles voies scientifiques et applicatives.

Antenne optique

Antenne optique

Antenne optique

  • Fu-Li Hsiao receives a Best Student Paper Award at IEEE Ultrasonics Symposium 2007

    Fu-Li Hsiao, a PhD candidate shared with the National Central university of Taipei, Taiwan, has received one of the Best Student Paper Awards at IEEE Ultrasonics Symposium 2007, held in New York from October 17-31, 2007. The title of his contribution was "Experimental Study of Complete Band Gaps and Waveguiding inside Phononic Crystal Slabs".

    Lire la suite
  • Worshop - Prolégomènes au calcul quantique

    Le worshop "Prolégomènes au calcul quantique" aura lieu à FEMTO-ST à Besançon, les 21et 22 novembre 2007. Ce workshop est soutenu par un Projet exploratoire pluridisciplinaire (PEPS) du département ST2I du CNRS.

    Lire la suite
  • Best Poster Award at ElecMOl’06

    A joint report of collaborative work with researchers of the Laboratoire de Physique Moléculaire was awarded a Best Poster Award during the ElecMOl’06 meeting (December 2006, Minatec, Grenoble, FRANCE). The topic of the communication was about "self-assembly & supramolecular architecture".

    Lire la suite
  • Conférence de Oliver Wright le 13 septembre 2007

    Tracking surface phonons on phononic crystals

    Lire la suite
  • FEMTO-ST élargit ses compétences

    Dès janvier 2008, FEMTO-ST s’élargit, se réorganise et consolide ses activités de recherche dans le domaine des sciences pour l’ingénieur en intégrant de nouvelles compétences.

    FEMTO-ST est aujourd’hui un laboratoire public de 500 personnes avec 6 départements de recherche et une centrale de technologie en ordre de marche pour de nouvelles avancées scientifiques, technologiques et partenariales.

    Lire la suite
  • Prix du meilleur poster lors d'une conférence internationale en Inde

    A. Singh a reçu le prix du meilleur poster lors la conférence internationale sur les sciences et nanotechnologies qui s'est déroulée à Gurgaon en Inde, du 17 au 21 Décembre 2007. Ce prix vient récompenser un travail résultant de la collaboration franco-indienne financée par le programme CEFIPRA entre FEMTO-ST et l'Université de Pune.

    Lire la suite
  • Naissance du département FEMTO-ST/MN2S

    MN2S est né officiellement le premier janvier 2008 ! La vocation de ce département pluridisciplinaire est fédérer les recherches en micro et nano sciences au sein de FEMTO-ST.

    Lire la suite
  • Abdelkrim Khelif reçoit une médaille de bronze CNRS 2007

    Abdelkrim Khelif est le lauréat 2007 de la section 8 du CNRS. Suivant la formule officielle, "La médaille de bronze récompense le premier travail d'un chercheur, qui fait de lui un spécialiste de talent dans son domaine. Cette récompense représente un encouragement du CNRS à poursuivre des recherches bien engagées et déjà fécondes."

    Lire la suite
  • Bilan de la journée FEMTO-Innovation - 4 octobre 2007

    L’institut Carnot « FEMTO-Innovation » a ouvert ses portes à ses partenaires socio-économiques lors d’une journée découverte qui a eu lieu le 4 octobre 2007 à Besançon.

    Lire la suite
  • L'Equipe OPTO a fait la couverture de IEEE Journal of Quantum Electronics

    couverture

    couverture

    couverture

    Lire la suite

Pages