L'institut
Actualité de FEMTO-ST

Vous êtes ici

Un microrobot FEMTO-ST champion du monde de sprint

allumette microrobot

allumette microrobot

allumette microrobot

Face aux plus grandes universités du monde, le microrobot réalisé à l’institut FEMTO-ST de Besançon a remporté aujourd’hui l’épreuve reine du sprint lors du championnat du monde de microrobotique en Alaska organisé dans le cadre du congrès ICRA. Le microrobot français appelé ‘MagPieR’, de la taille d’une puce à peine visible à l’œil nu a parcouru les 2 millimètres de sprint en à peine 28.1 millièmes de seconde devançant largement les six autres concurrents américains et européens lors de la finale.

Un robot dix mille fois plus petit qu’une voiture

L’équipe française s’impose ainsi lors de sa première participation dans cette coupe du monde de microrobots qui est organisée par l’institut américain NIST depuis trois ans. « Tous les plus grands laboratoires de recherche travaillant sur les microrobots étaient représentés lors des dernières compétitions, il fallait nous aussi montrer notre savoir-faire dans cette compétition… et c’est chose faite » avouera Nicolas Chaillet, directeur du département AS2M de l’institut FEMTO-ST actuellement en Alaska pour soutenir son équipe.

L’aventure débute en novembre de l’année dernière, avec la constitution d’une équipe française regroupant deux instituts du CNRS que sont l’institut FEMTO-ST à Besançon et l’institut ISIR à Paris. Les règles de la compétition sont simples mais pas si facile à réaliser : un microrobot plus petit qu’un demi-millimètre doit parcourir 2 mm le plus rapidement possible ! « Contrairement aux autres concurrents, nous avons eu l’idée de combiner en même temps deux principes physiques pour l'actionnement : le magnétisme et la piezoélectricité » précise Alexandru Ivan, le principal inventeur de ce microrobot. Durant six mois, les chercheurs des deux instituts, ont construit et amélioré, en secret, ce petit robot unique au monde. 11 équipes venues des quatre coins du monde ont participé au premier tour, et seules 7 équipes ont été sélectionnées pour la finale du 4-5 mai en Alaska.

Première participation, première victoire

Aujourd’hui lors de la finale, le premier sprint a été effectué par la prestigieuse université Américaine Carnegie Mellon, qui a battu en ouverture du concours le précédent record du monde avec une course en 54 millièmes de secondes. Malgré cette performance, les français affichaient un discret sourire puisque à l’entrainement, ils avaient déjà réalisé mieux. Quelques minutes après, les français réitèrent l’exploit et remportent la compétition en établissant un nouveau record du monde avec un temps de 28.1 millièmes de seconde. L’école polytechnique de Zürich a pris quand à elle la troisième place sur le podium.

Cette belle victoire démontre le niveau international de nos chercheurs

Les technologies mises au point en microrobotique dans nos laboratoires trouvent des applications dans des domaines variés comme la micro-électronique, des systèmes d’analyse en biologie ou la chirurgie mini-invasive. Cette belle victoire qui montre le niveau international de nos chercheurs ouvrira donc vers des applications prochainement.

Plus d’informations sur la compétition :

http://www.nist.gov/eeel/semiconductor/mmc/

http://icra.wustl.edu/?q=2010Microbotics

  • FEMTO-ST en séminaire scientifique à Besançon

    Ce mercredi 26 juin FEMTO-ST organise à Besançon, dans les locaux de la Maison de l’Economie, son deuxième séminaire scientifique.
    Cette manifestation a notamment l'objectif de cultiver l'interdisciplinarité, la richesse scientifique et les missions de valorisation et de transfert propres à un institut de recherche en ingénierie.

    Lire la suite
  • Huihui LU récompensé par le gouvernement chinois pour sa thèse à FEMTO-ST

    Huihui LU a reçu le prix d’excellence académique du gouvernement chinois pour sa thèse menée entre 2009 et 2012 au sein du département d’Optique de FEMTO-ST dans le cadre d'une bourse accordée par le conseil régional de Franche-Comté.

    Lire la suite
  • Atelier SMYLE 2013 - Intelligences dans les smart systems

    L’Atelier "SMYLE" ‘Intelligences dans les smart systems’ aura lieu les 12 et 13 septembre 2013 dans les locaux de l’ENSMM à Besançon.

    Lire la suite
  • Prix de la meilleure thèse en génie électrique décerné à Amine MIRA

    Lors de la Conférence des Jeunes Chercheurs en Génie Electrique, Amine Mira a obtenu le prix de la meilleure thèse ayant trait aux applications industrielles.

    Lire la suite
  • École thématique (EFTS) «Temps−Fréquence et Applications»

    Le Département Temps−Fréquence de FEMTO−ST et le réseau LABEX FIRST−TF organisent une École thématique CNRS European Frequency and Time Seminar (EFTS) du 26 au 30 août 2013.

    Lire la suite
  • FEMTO-ST présent sur le salon EPMT - EPHJ

    FEMTO-ST participera du 11 au 14 juin 2013 au salon international EPMT, consacré à l'ensemble des microtechnologies.

    Lire la suite
  • Romain Martinenghi et Émeline Saint Ellier lauréats du Prix A'Doc 2013

    Romain Martinenghi (optique) et Émeline Saint Ellier (énergie) sont lauréats du Prix A'Doc 2013 de l'Université de Franche-Comté.

    Lire la suite
  • TEMIS SCIENCES : Visite chantier J-365 jours

    Le bâtiment de recherche dédié à l'institut FEMTO-ST, en cours de construction au cœur la technopole TEMIS à Besançon, sera livré d'ici un an. A cette occasion, une visite chantier rassemblant les partenaires a lieu mercredi 29 mai et marquera l'entrée du projet dans sa dernière ligne droite.

    Lire la suite
  • Séminaires d'un chercheur NASA

    Abhinav Saxena, chercheur au sein du Prognostics Center of Excellence de la NASA assurera trois séminaires du 03 au 17 juin.

    Lire la suite
  • Des biopuces pour percer les mécanismes de développement des cancers

    Une avancée majeure dans la compréhension des mécanismes de développement de nouvelles tumeurs lors de traitements par chimiothérapies a été obtenue récemment par l’équipe du Pr. François Ghiringhelli (Inserm Avenir, CGFL, Dijon) appuyé par le potentiel biopuce à résonance des plasmons de surface (SPR) développé au sein du département Micro Nano Sciences et Systèmes de FEMTO-ST (Bruchard et al., Nature Med, Jan 2013)

    Lire la suite

Pages