L'institut
Actualité de FEMTO-ST

Vous êtes ici

De nouveaux capteurs pour localiser les foyers épileptiques dans le cerveau

L'électroencéphalographie (EEG) est un examen irremplaçable pour le diagnostic de l'épilepsie : mais elle ne peut pas aujourd'hui être réalisée simultanément avec une IRM, technique d'imagerie médicale qui permet de localiser précisément les zones du cerveau responsables de la maladie, car les électrodes utilisées pour l'EEG sont métalliques et donc incompatibles avec les champs magnétiques appliqués par l'IRM.
Le projet EasyLepsy est en passe de lever cet obstacle grâce aux travaux menés à l'Institut Femto-ST, qui développe des capteurs non métalliques pour l'électro encéphalographie.

500 000 personnes souffrent d'épilepsie en France. EasyLepsy répond donc à un enjeu de santé publique en ouvrant la voie à de nouveaux modes de diagnostic et de contrôle de l'épilepsie et d'autres maladies neurologiques. En dehors de sa compatibilité avec l'IRM, le nouveau capteur a l'avantage de s'utiliser sans gel à appliquer sur le crâne du patient, et d'autoriser des mesures en continu, éventuellement à domicile.

La technologie au coeur du projet repose sur dix ans de recherche sur le nano usinage d'un matériau, le niobate de lithium (LiNbO3). En effet, c'est la maîtrise acquise sur ces procédés qui permet aujourd'hui à l'équipe de Femto-ST de fabriquer le composant clé des capteurs non métalliques : une membrane très mince (750 nanomètres d'épaisseur) de LiNbO3 percée de trous dont le diamètre est de quelques centaines de nanomètres. Le capteur breveté est constitué de la membrane nanostructurée en niobate de lithium, assemblée sur une fibre optique. Le dispositif est complété par une source laser et un détecteur.
L'ensemble détecte le champ électrique créé par l'activité cérébrale. La membrane nanostructurée est un cristal photonique dans lequel la lumière du laser se réfléchit entièrement à une longueur d'onde précise (1550 nm). La présence d'un champ électrique déplace ce pic de longueur d'onde, déplacement qui est mesuré par le détecteur. Le dispositif mesure ainsi les variations d'amplitude de champ électrique, et la fréquence de ces variations, soit les caractéristiques nécessaires à l'EEG. « C'est la nanostructuration de la membrane – le cristal photonique - qui, à terme, permettra d'atteindre une sensibilité de l'ordre du microvolt, indispensable pour l'électro encéphalographie.

L'équipe d'EasyLepsy prévoit de tester, dans un an, deux électrodes sur des souris épileptiques. A la fin du projet de maturation soutenue par la SATT Grand Est, d'une durée de 24 mois, sont prévus les premiers essais cliniques d'un casque d'EEG comportant six électrodes non métalliques, sur des patients sains. D'ores et déjà, la faisabilité industrielle des capteurs est à l'étude pour permettre la fabrication du cristal photonique par gravure plasma (utilisée couramment en microtechnologies), au lieu de la technique par faisceau d'ionsfocalisé (FIB) du laboratoire, trop coûteuse.

La technologie est prometteuse dans de nombreux domaines d'application autres que le diagnostic et traitement de maladies neurologiques. Des premiers contacts ont été établis avec des sociétés qui ont exprimé un fort intérêt pour l'exploitation industrielle de cette technologie, et avec lesquelles des négociations sont en cours.

Contact : Maria-Pilar Bernal (responsable du projet)

Lettre de l'innovation du CNRS

  • Percipio Robotics lauréat du Concours OSEO 2010

    Le projet Percipio Robotics, projet de création d'entreprise relatif aux systèmes robotiques pour le micro-assemblage est lauréat 2010 du concours national du MESR.

    Lire la suite
  • Serge Grop récompensé par le prix IEEE et UFFC Best Student Paper Award

    Serge Grop (doctorant Temps-Fréquence) a reçu le prix du « meilleur papier Etudiant 2010 » remis par IEEE et l’UFFC lors de l’IFCS 2010 qui s’est déroulé à Newport Beach du 2 au 4 juin.

    Lire la suite
  • JFPDA’10 à Besançon

    Après Toulouse, Grenoble, Metz et Paris, Besançon accueille les 1er et 2 juin les Journées Francophones de Planification, Décision et Apprentissage pour la conduite des systèmes (JFPDA).

    Lire la suite
  • Partenariat pour l’instrumentation en diagnostic

    Au travers de la plateforme protéomique CLIPP, L’institut FEMTO-ST, l’IFR100 (Dijon) et la société Horiba Jobin Yvon (membre du groupe HORIBA Scientific) ont engagé depuis le 1er mars 2010 un partenariat de recherche et développement.

    Lire la suite
  • Conférence sur le laser et ses applications : 31 mai à Lons le saunier

    Il y a 50 ans, à quelques jours près, Theodore MAIMAN faisait fonctionner le premier laser dans un laboratoire scientifique californien.

    Lire la suite
  • Un microrobot FEMTO-ST champion du monde de sprint

    Face aux plus grandes universités du monde, le microrobot réalisé à l’institut FEMTO-ST de Besançon a remporté le 5 mai 2010 l’épreuve reine du sprint lors du championnat du monde de microrobotique en Alaska organisé dans le cadre du congrès ICRA.

    Lire la suite
  • Serge Grop récompensé par le prix EFTF Best Student Paper Award

    Serge Grop (doctorant Temps-Fréquence) a reçu le prix EFTF Best Student Paper Award in the area of MAterialsResonators, Oscillators, Synthesizers, Sensors and Transducers lors de la 24ème édition de l’EFTF qui s’est déroulé du 13 au 16 avril 2010 à Noordwijk (NL).

    Lire la suite
  • Journée conjointe GDR Robotique – GDR MECANO

    Les 15 et 16 juin prochain, auront lieu à Paris, les journées conjointes GDR Robotique – GDR MECANO. Les Thématiques abordées durant ces deux journées sont : la fonctionnalisation de surface, la modélisation et la caractérisation du contact, et la micro-nanomanipulation robotique.

    Lire la suite
  • Article paru dans la revue IET

    10 GHz cryocooled sapphire oscillator with extremely low phase noise

    Lire la suite
  • John Dudley reçoit le Grand Prix de l'Electronique - Général Ferrié

    John Dudley reçoit le Grand Prix de l'Électronique - Général Ferrié.
    Cette distinction récompense chaque année un ingénieur, un chercheur ou une équipe d'ingénieurs et de chercheurs ayant réalisé des travaux contribuant d'une importante manière aux progrès de la radioélectricité, de l'électronique et de ses applications.

    Lire la suite

Pages