L'institut
Actualité de FEMTO-ST

Vous êtes ici

De nouveaux capteurs pour localiser les foyers épileptiques dans le cerveau

L'électroencéphalographie (EEG) est un examen irremplaçable pour le diagnostic de l'épilepsie : mais elle ne peut pas aujourd'hui être réalisée simultanément avec une IRM, technique d'imagerie médicale qui permet de localiser précisément les zones du cerveau responsables de la maladie, car les électrodes utilisées pour l'EEG sont métalliques et donc incompatibles avec les champs magnétiques appliqués par l'IRM.
Le projet EasyLepsy est en passe de lever cet obstacle grâce aux travaux menés à l'Institut Femto-ST, qui développe des capteurs non métalliques pour l'électro encéphalographie.

500 000 personnes souffrent d'épilepsie en France. EasyLepsy répond donc à un enjeu de santé publique en ouvrant la voie à de nouveaux modes de diagnostic et de contrôle de l'épilepsie et d'autres maladies neurologiques. En dehors de sa compatibilité avec l'IRM, le nouveau capteur a l'avantage de s'utiliser sans gel à appliquer sur le crâne du patient, et d'autoriser des mesures en continu, éventuellement à domicile.

La technologie au coeur du projet repose sur dix ans de recherche sur le nano usinage d'un matériau, le niobate de lithium (LiNbO3). En effet, c'est la maîtrise acquise sur ces procédés qui permet aujourd'hui à l'équipe de Femto-ST de fabriquer le composant clé des capteurs non métalliques : une membrane très mince (750 nanomètres d'épaisseur) de LiNbO3 percée de trous dont le diamètre est de quelques centaines de nanomètres. Le capteur breveté est constitué de la membrane nanostructurée en niobate de lithium, assemblée sur une fibre optique. Le dispositif est complété par une source laser et un détecteur.
L'ensemble détecte le champ électrique créé par l'activité cérébrale. La membrane nanostructurée est un cristal photonique dans lequel la lumière du laser se réfléchit entièrement à une longueur d'onde précise (1550 nm). La présence d'un champ électrique déplace ce pic de longueur d'onde, déplacement qui est mesuré par le détecteur. Le dispositif mesure ainsi les variations d'amplitude de champ électrique, et la fréquence de ces variations, soit les caractéristiques nécessaires à l'EEG. « C'est la nanostructuration de la membrane – le cristal photonique - qui, à terme, permettra d'atteindre une sensibilité de l'ordre du microvolt, indispensable pour l'électro encéphalographie.

L'équipe d'EasyLepsy prévoit de tester, dans un an, deux électrodes sur des souris épileptiques. A la fin du projet de maturation soutenue par la SATT Grand Est, d'une durée de 24 mois, sont prévus les premiers essais cliniques d'un casque d'EEG comportant six électrodes non métalliques, sur des patients sains. D'ores et déjà, la faisabilité industrielle des capteurs est à l'étude pour permettre la fabrication du cristal photonique par gravure plasma (utilisée couramment en microtechnologies), au lieu de la technique par faisceau d'ionsfocalisé (FIB) du laboratoire, trop coûteuse.

La technologie est prometteuse dans de nombreux domaines d'application autres que le diagnostic et traitement de maladies neurologiques. Des premiers contacts ont été établis avec des sociétés qui ont exprimé un fort intérêt pour l'exploitation industrielle de cette technologie, et avec lesquelles des négociations sont en cours.

Contact : Maria-Pilar Bernal (responsable du projet)

Lettre de l'innovation du CNRS

  • Summer school in microrobotics and Self-assembly for Hybrid Mems

    Cette école d'été s'adresse aux chercheurs, ingénieurs, doctorants qui souhaitent acquérir ou améliorer leurs connaissances et compétences
    dans les domaines de la manipulation et de l'assemblage de microsystèmes complexes.

    Lire la suite
  • Mini-colloque Cristaux phononiques, nanophononique et nanothermie des matériaux (JMC12, Troyes)

    Les 12ièmes Journées de la Matière Condensée (JMC12) se tiendront du 23 au 27 août 2010 à l'Université de Technologie de Troyes. Nous avons le plaisir d'organiser durant ces journées un mini-colloque sur les Cristaux phononiques, la nanophononique et la nanothermie des matériaux.

    Lire la suite
  • Test du nouveau microscope confocal laser

    OLYMPUS en collaboration avec FEMTO-ST vous convie les 25 et 26 mars
    à venir tester par vous-même une nouvelle solution de microscopie confocale.

    Lire la suite
  • Une alliance franco-américaine dans les nanosciences

    L’agence nationale de la recherche (ANR) vient de labelliser un projet de recherche qui est retenu conjointement par l’ANR et par son homologue américaine, la National Science Foundation (NSF).Le consortium est constitué autour de trois laboratoires : le CEMES (Toulouse), FEMTO-ST (Besançon/Montbéliard) et l’Université de l’Ohio (Etats-Unis).

    Lire la suite
  • 4M conference 2010

    Co-organisée par FEMTO-ST, la conférence 4 M 2010 sera organisée à Oyonnax du 17 au 19 novembre prochain.

    Lire la suite
  • Jeunes chercheurs : quel avenir ?

    Organisée le 29 janvier 2010 à l'ENSMM à partir de 14h. Cette manifestation est l'occasion de discuter de différentes problématiques : la relation docteurs/entreprises, l'emploi des jeunes chercheurs en Europe et l'évolution du secteur public.

    Lire la suite
  • FEMTO-Innovation aux rendez-vous CARNOT 2010

    Lyon accueillera les 5 et 6 mai 2010 la 3ème édition des rendez-vous CARNOT, un des plus grands rassemblements de laboratoires de recherche partenariale en Europe.

    Lire la suite
  • Journées Codes de calcul en radioprotection, radiophysique et dosimétrie

    Organisées les 28 et 29 avril prochain au Musée de l’aventure Peugeot à Sochaux, ces journées francophones ont pour objectif de dresser un état de l’art des codes de calcul de transport des rayonnements, d’estimation de sources et de gestion des doses et de dégager les perspectives d’avenir.

    Lire la suite
  • 4èmes journées scientifiques : Codes de calcul en radioprotection, radiophysique et dosimétrie

    Organisées les 28 et 29 avril prochain au Musée de l’aventure Peugeot à Sochaux, ces journées francophones ont pour objectif de dresser un état de l’art des codes de calcul de transport des rayonnements, d’estimation de sources et de gestion des doses et de dégager les perspectives d’avenir.

    Lire la suite
  • FEMTO-ST/AS2M dans la revue « Chemical and Engineering News »

    Le 21 septembre 2009 est paru un article dans la revue « Chemical and Engineering News » consacré aux travaux du département AS2M.

    Lire la suite

Pages