L'institut
Actualité de FEMTO-ST

Vous êtes ici

Un interrupteur moléculaire sur silicium

Les dispositifs électroniques nécessiteront dans un futur proche des densités de stockage de l’information environ mille fois plus grande que les systèmes commerciaux actuels. Pour cela, le « bit » élémentaire de stockage d’information devrait avoir une dimension de l’ordre du nanomètre, soit la taille d’une molécule. En amont de ces applications potentielles, il est important de valider les concepts de base.

FEMTO-ST a démontré qu’une molécule unique pouvait être manipulée sur une surface semiconductrice par un saut de tension contrôlé par une pointe STM. Le processus induit un changement réversible de chiralité de la molécule adsorbée (Voir Figure).

Images STM démontrant le changement réversible de chiralité d’une molécule unique sur une surface de Si(11)-B contrôlé par une pointe STM

Images STM démontrant le changement réversible de chiralité d’une molécule unique sur une surface de Si(11)-B contrôlé par une pointe STM

Images STM démontrant le changement réversible de chiralité d’une molécule unique sur une surface de Si(11)-B contrôlé par une pointe STM

Ce travail prouve que ce type d’interrupteur est stable jusqu’à 100°C alors que les meilleurs résultats de la littérature annonçaient jusqu’alors une stabilité inférieure à -190°C. Cette rupture scientifique est l’un des premiers pas vers l’insertion de molécules pour le stockage de l’information.

Ce travail a été réalisé au sein du département MN2S par le groupe Nanosciences, localisé à Besançon et Montbéliard. Les travaux sont financés par l’Agence Nationale de la Recherche (Projet Jeune Chercheur SUPRAMEM, ANR-JCJC-07-0051) et par la Communauté d’Agglomération du Pays de Montbéliard (financement de la thèse de M. El Garah).

Ce résultat a été publié dans la revue ChemPhysChem (2010, 11, 2568) et il a été sélectionné par la société Omicron en tant que résultat du mois (Janvier 2011, http://www.omicron.de)

Contacts :

Dr. Frédéric CHERIOUX, Dir. département MN2S, frederic.cherioux@femto-st.fr

Pr. Frank PALMINO, resp. groupe nanosciences, frank.palmino@pu-pm.univ-fcomte.fr

  • Eric MAZUR (Harvard Université) en conférence à FEMTO-ST

    Professeur à l'Université de Harvard, ce scientifique de renommée internationale dans le domaine des  interactions ultrarapides entre la lumière et la matière et la science des matériaux  interviendra dans nos locaux ce vendredi 21 Juin de 14h à 15h30

    Lire la suite
  • John Dudley nommé membre senior de l'institut universitaire de France

    Issu du département d’Optique de FEMTO-ST et enseignant chercheur à l’université de Franche-Comté, John Dudley est nommé à une Chaire Fondamentale dans la catégorie senior de l'Institut Universitaire de France (IUF)

    Lire la suite
  • Développement d'un polymère thermodurcissable biosourcé et recyclable :

    Une étape majeure vers l'intégration des composites à matrices thermodurcissables dans l'économie circulaire et biosourcée.

    Lire la suite
  • FEMTO-ST s'implique du 13 au 15 Mai à Pint of Science Festival

    De nombreux chercheurs de l’institut se mobilisent à Besançon à l’occasion de la 11ème édition du festival international de vulgarisation scientifique sur des thématiques variées : optique, robotique, microtechniques pour les médicaments innovants, développement durable.

    Lire la suite
  • Nanofabrication par laser: des nanopiliers qui émergent du saphir

    Les lasers femtoseconde sont connus pour permettre de la découpe extrêmement précise des matériaux ou texturer les surfaces. Une équipe de FEMTO-ST a réalisé une première mondiale, ouvrant une nouvelle utilisation de ces lasers.

    Lire la suite
  • Prix du meilleur papier sur BIOSTEC 2024

    Raniya Ketfi, Zeina Al Masry et Noureddine Zerhouni ont remporté le Prix du meilleur papier de recherche lors de la 17e Conférence Internationale Conjointe sur les Systèmes et Technologies en Ingénierie Biomédicale.

    Lire la suite
  • Mayra Yucely Beb Caal récompensée du prix « Talents scientifiques féminins 2024»

    Doctorante au sein de l’équipe micro et nanorobotique de FEMTO-ST, elle figure parmi les 20 femmes talentueuses originaires de 15 pays, qui apportent chacune une contribution significative dans leur domaine scientifique.

    Lire la suite
  • Deux Best Paper awards à Photonics West

    Mathilde Hary et Maxime Romanet remportent deux des 5 prix décernés au titre des meilleures présentations orales lors du plus important congrès international de l’optique-photonique

    Lire la suite
  • John Dudley reçoit le prix EPS sur la science de la lumière

    Ce prix – reçu conjointement avec Goëry Genty de l'université de Tampere - récompense leurs contributions pionnières à la fibre optique non linéaire ultrarapide.

    Lire la suite
  • Michaël Gauthier, nouveau directeur de FEMTO-ST

    Une nouvelle équipe s’installe à la direction de l’institut pour un mandat de 5 ans à partir de janvier 2024.

    Lire la suite

Pages