L'institut
Actualité de FEMTO-ST

Vous êtes ici

Dépister le cancer grâce à l’haleine

Le développement de cellules cancéreuses s’accompagne de l’émission d’un panel de composés organiques volatils (COV) dans les fluides corporels et notamment dans l’haleine. Ces composés chimiques ont la particularité de voir leurs concentrations (de l’ordre de quelques ppb) évoluer en fonction de l’état d’avancement de la maladie. L’analyse de ces composés présents dans l’haleine apparait alors comme étant une approche originale, non invasive et permettant un diagnostic précoce du cancer augmentant ainsi les chances de guérison du patient.

Au milieu des années 2000, une équipe du TECHNION en Israël proposait un premier prototype d’analyseur d’haleine pour le diagnostic précoce du cancer du poumon. Ce dispositif repose essentiellement sur l’utilisation d’une matrice de capteurs chimiques. Malgré des résultats très prometteurs, le diagnostic reste encore approximatif essentiellement dû au traitement du signal post-analyse qui s’avère compliqué.

A travers deux études doctorales et grâce à des compétences dans les domaines des micro-capteurs chimiques et de la micro-fluidique l’équipe MINAMAS du département MN2S a réussi à réaliser un premier prototype de laboratoire miniaturisé sur silicium. Inspiré de la chromatographie en phase gazeuse, il permet l’analyse simultanée de traces de composés organiques volatils considérés comme des marqueurs chimiques du cancer du poumon.

Ces travaux publiés récemment dans le journal Sensors and Actuators B ont été rendus possibles grâce à des collaborations très fortes avec des chercheurs de l’ICB de Dijon et l’Institut Jean Lamour d’Epinal.

Contact : Jean-Baptiste Sanchez

  • Micron d’or sur le salon Micronora

    Pour l’un des robots miniatures les plus dextres existant à ce jour grâce à ses 7 degrés de liberté permettant la micromanipulation et le microassemblage dans des espaces extrêmement confinés...

    Lire la suite
  • nanofis de polymères

    Nano-fils de polymères

    Des molécules, du sel et de la lumière : une recette simple pour former des nano-fils géants!

    Lire la suite
  • Echange de bonnes pratiques autour de la spécialisation intelligente

    Dans le cadre de la programmation 2014-2020 des fonds européens, l’Union européenne a demandé à toutes les régions d'Europe d’élaborer une « stratégie de spécialisation intelligente » (« smart specialization strategy ») pour la recherche et l’innovation sur leur territoire : c’est la S3.

    Lire la suite
  • Apprentissage d'un réseau de neurones optiques.

    Les architectures photoniques destinées à concevoir les ordinateurs du futur inspirés du fonctionnement du cerveau (intelligence artificielle), continuent de progresser à FEMTO-ST, notamment dans la cadre du projet NeuroQNet.

    Lire la suite
  • FEMTO-ST remporte le 2e prix d'ActInSpace 2018 (Besançon)

    La troisième édition d'ActInSpace s’est déroulée en simultané dans plusieurs villes de France, d'Europe et du monde les 25 et 26 mai 2018.

    Lire la suite
  • Quand la lumière est dirigée par son champ magnétique

    Des chercheurs de FEMTO-ST ont découvert une nouvelle interaction magnétique optique pour diriger les flux lumineux. Ces travaux sont publiés dans la revue Light : Science and Applications

    Lire la suite
  • Amar Nath Ghosh récompensé à l'OSA Advanced Photonics Congress

    Amar Nath Ghosh a reçu le Best student paper award de l'OSA Advanced Photonics Congress qui a eu lieu du 2 au 5 juillet à Zurich.

    Lire la suite
  • L'équipe nanoscience de FEMTO-ST en couverture du journal de la société chimique de France

    Lire la suite
  • Focus sur les innovations de la filière "systèmes hydrogène-énergie"

    Quelques jours après l’annonce par le gouvernement du lancement d’un grand plan national hydrogène, l’institut Femto-ST organise le 20 juin 2018 au FCLAB à Belfort, un focus sur les innovations de la filière « systèmes hydrogène énergie ».

    Lire la suite
  • Assemblage robotique de la plus petite maison du monde

    les capacités de manipulation et d'assemblage de nanocomposants de la plateforme "µRobotex" fait le buzz sur le net et dans la presse internationale à travers la fabrication par origami d'une micro-maison au bout d’une fibre optique dont les dimensions sont inférieures au diamètre d’un cheveu.

    Lire la suite

Pages