L'institut
Actualité de FEMTO-ST

Vous êtes ici

FEMTO-ST élargit ses compétences

Quatre ans après sa création, l’institut FEMTO-ST se réorganise et intègre de nouvelles compétences pour consolider ses activités de recherche.

En premier lieu, de nouvelles thématiques viennent compléter ou consolider le panel déjà riche de FEMTO-ST dans les domaines de la mécanique, de l’optique, de l’électronique, du temps-fréquence, de la thermique et des micro et nanotechnologies.

Il s’agit tout d’abord de compétences nouvelles en automatique, microrobotique, micromécatronique et génie industriel apportées par l’ex Laboratoire d’Automatisme de Besançon (LAB)

Par ailleurs, le volet énergétique se renforce grâce à l’intégration d’une partie de l’ex laboratoire en électronique, électrotechnique et systèmes (L2ES) qui vient rejoindre l’ancien département de caractérisation des rayonnements, écoulements, surfaces et transferts (CREST) de FEMTO-ST pour compléter son champ de compétences qui s’étend désormais à l’énergie sous ses différentes formes (thermique, mécanique, électrique, chimique) et à la modélisation multiphysique et multi-échelle des systèmes énergétiques et à leur conception.

Enfin, l’ex Laboratoire de Micro-analyse des Surfaces (LMS) apporte d’une part ses compétences au « pôle microtechniques, nanosciences et nanotechnologies » pour son activité liée aux revêtements de surface nanostructurés et d’autre part son savoir-faire dans le domaine de la mécanique pour les activités de tribologie et de caractérisation fonctionnelle et sensorielle des surfaces.

En second lieu des réorganisations internes liées à l’évolution scientifique et structurelle de FEMTO-ST permettent de donner plus de cohérence et de lisibilité à notre institut de recherche.

Ainsi un nouveau département de recherche (MN2S) fédère désormais une grande partie des compétences de FEMTO-ST en microtechniques, nanosciences et nanotechnologies.

De même, un département « Temps-Fréquence » a été constitué pour rapprocher les chercheurs de l’institut dans ce domaine et permettre de couvrir ainsi un large éventail de recherche depuis les sources ultra-stables et le calcul quantique jusqu’aux capteurs et matériaux pour applications métrologiques avancées.

Globalement, 6 grands départements structurent désormais l’activité de recherche de FEMTO-ST dont les compétences sont résumées ci-dessous :

- Département Automatique et Systèmes Micro-Mécatroniques (AS2M) : Automatique, microrobotique et micromécatronique, micromanipulation, micro-assemblage, perception et commande pour l’échelle micro, micro-usine modulaire, ingénierie de maintenance et e-maintenance, modélisation et pilotage des activités de conception.

- Département Energie et Ingénierie des Systèmes multiphysiques (ENISYS) : Métrologie et instrumentation en énergétique, modélisation multiphysique et multi-échelle de phénomènes énergétiques, conception de systèmes énergétiques, physique médicale, radioprotection et matériaux biocompatibles

- Département de Mécanique Appliquée : Propriétés mécanique des matériaux, microanalyse des surfaces, modélisation et mise en forme des matériaux, dynamique des structures, biomécanique et mécanismes

- Département Micro Nano Sciences et Systèmes (MN2S) : Micro et nano instrumentation, nanosciences, micro-acoustique, phononique, microsystèmes multiphysiques, micro nano matériaux et surfaces

- Département d’Optique : Photonique, nano-optique, nanophotonique, opto-électronique, optique non linéaire, optique quantique, optique ultrarapide, biophotonique, microscopie optiques, métrologie optique

- Département Temps-Fréquence : Métrologie et dispositifs radiofréquence, sources micro-ondes, acoustiques et photoniques, calcul quantique

Les recherches pluridisciplinaires menées au sein de l’institut trouvent des applications dans 6 grands domaines :

- Micro nano technologies et fabrication : Micro-capteurs / micro-actionneurs, nanofiltres et nanomodulateurs, guides d’onde intégrés, micro et nanocircuiterie, imagerie acoustique, micro dispositifs pour l’énergie, téléphonie portable, microfluidique, micro horloges atomiques, micro et nano-usinage, composants et cellules de micromanipulation/micro-assemblage

- Temps-fréquence et télécoms : Oscillateurs ultra-stables et sources pour systèmes embarqués (spatial…), radio-astronomie, récepteurs Galiléo, matériaux et transducteurs piézoéléctriques, capteurs résonnants pour applications métrologiques avancées, composants télécoms, sources laser avancées, systèmes télécoms optiques à haut débit, sécurisation de l’information par cryptographie

- Transport : Contrôle de bruit acoustique et de vibrations, gestion de l’énergie, matériaux et structures composites et hybrides, surveillance et prédiction de la durée de vie, biomimétique

- Biomédical : Bio-microsystèmes, laboratoires sur puce, qualification biologique, nanométrologie cellulaire, instrumentation biomédicale, matériaux pour le vivant, radio protection et thérapie, protéomique clinique, étude du mouvement

- Energie, développement durable : Machines thermiques, cogénération, convertisseur d’énergie, système pile à combustible, stockage d’hydrogène, capteurs pour l’environnement et les véhicules

- Génie industriel : Solutions de e-maintenance, méthodologie de conception de systèmes et produits mécatroniques

  • Projet européen de développement de composites biosourcés durables et à hautes performances

    Piloté par FEMTO-ST et porté par l’Université de Franche-Comté, Le projet de R&D « SSUCHY » qui regroupe 17 partenaires européens entre dans sa phase finale. L’occasion de faire le point sur l’avancée des travaux.

    Lire la suite
  • Comprendre la cytotoxicité des nanoparticules métalliques

    Une étude récente publiée dans la revue « Chemical Science » et impliquant FEMTO-ST donne de nouvelles perspectives dans la compréhension des mécanismes d’altération de l’ADN dans les cellules par les nanoparticules métalliques.

    Lire la suite
  • L'intelligence artificielle au service de la photonique ultrarapide de prochaine génération

    Comment l’apprentissage machine et les méthodes associées peuvent permettre d’améliorer les développements des sources laser de prochaine génération et révolutionner les applications où la lumière ultrarapide joue un rôle central ?

    Lire la suite
  • Forte implication de FEMTO-ST dans le projet H2020 « PhotonHub Europe »

    Aider les PME européennes à accroitre leur compétitivité grâce à la photonique. C'est l’objectif de ce projet qui, à travers un guichet unique, propose le soutien de 54 centres de compétences de premier plan en Europe, dont FEMTO-ST, par ailleurs coordinateur scientifique au niveau national.

    Lire la suite
  • Première mise en évidence d’ondes non linéaires autoconfinées au sein de structures plasmoniques

    En apportant les toutes premières preuves expérimentales de l’existence de ce phénomène, les chercheurs de FEMTO-ST et leurs partenaires espèrent pouvoir générer cet effet non-linéaire à l’aide de sources laser peu intenses, afin de l’utiliser pour des applications en nanophotonique.

    Lire la suite
  • Mengjia Wang reçoit le « Chinese government award 2020 »

    Doctorant au département d’Optique de FEMTO-ST de 2016 à 2019, Mengjia Wang a été récompensé par le Gouvernement Chinois pour ses travaux de thèse remarquables dans le domaine de la nanophotonique et de la plasmonique.

    Lire la suite
  • Laurent LARGER nommé Fellow 2021 de L’OSA

    Professeur de Physique/optique à l’Université de Franche-Comté et chercheur à FEMTO-ST, Laurent Larger est récompensé pour ses travaux pionniers sur la dynamique non linéaire en optoélectronique et sur le développement de nouvelles architectures pour l’intelligence artificielle photonique.

    Lire la suite
  • Concours CNRS « la Preuve par l'Image »

    Découvrez la sélection des 20 images sélectionnées par le CNRS, dont l’une est présentée par FEMTO-ST, et votez pour désigner la photo « Prix du public ».

    Lire la suite
  • Webconférences sur "e.Micronora"

    Dans le cadre de l’évènement virtuel sur les microtechniques « e.Micronora », FEMTO-ST propose des conférences en ligne le jeudi 24 septembre  au matin. Une opportunité, notamment pour les industriels, de découvrir les ressources mises à disposition par les laboratoires de recherche.

    Lire la suite
  • Imager l’interférence de photons intriqués de dimensionalité géante

    Une équipe d’opticiens a développé un dispositif d’imagerie permettant la résolution spatiale et temporelle du phénomène d’interférence quantique entre des paires de photons intriqués. Ces travaux ouvrent la voie au développement de protocoles d’information à très haute dimension

    Lire la suite

Pages