L'institut
Actualité de FEMTO-ST

Vous êtes ici

Grand Prix National de l'Ingénierie 2015

Sous l’égide des ministères de l’Écologie, de l’Économie, et du Logement, et en partenariat avec Syntec-Ingénierie et le Groupe Moniteur, le Grand Prix National de l'Ingénierie est venu récompenser jeudi 14 octobre à Paris les travaux du groupe Assystem (groupe international d’Ingénierie et de conseils en innovation) qui ont débouché, grâce à leur partenariat étroit avec les équipes de recherches de FEMTO-ST, au développement d’un moteur qui produit de l’énergie mécanique ou électrique à partir de la revalorisation de rejets thermiques d’origine quelconque (biomasse, chaleur fatale voire solaire).
Ce moteur innovant dans lequel aucun carburant n’est brûlé, peut ainsi s’intégrer dans un procédé industriel rejetant de la chaleur afin de la convertir en électricité mais également de valoriser la chaleur à l’échappement d’un véhicule pour diminuer sa consommation ou encore atteindre des hauts rendements dans les habitats, les bâtiments tertiaires…

Energine fonctionne sur le principe du cycle thermodynamique de type Ericsson. C’est un moteur alternatif à apport de chaleur externe, à enceintes de compression et de détente distinctes, à récupérateur et à fluide de travail monophasique gazeux (air, hélium). Ce cycle thermodynamique fonctionne suivant quatre transformations : deux isothermes et deux isobares. Il peut fonctionner en cycle ouvert avec ou sans récupérateur de chaleur, en cycle fermé avec récupérateur de chaleur. Il possède, tout comme le cycle de Stirling, un rendement maximal égal, en théorie, au rendement de Carnot dans le cas d’une récupération de chaleur parfaite.
La source thermique externe peut être quelconque : rejets industriels dont la température est supérieure à 150°C (gaz brûlés, fumées, combustion), l’énergie solaire, etc… D’autre part, c’est une machine silencieuse étant donné que l’apport de chaleur ne se fait pas sous la forme d’une combustion interne telle que dans les moteurs thermiques de type diesel ou à essence. Ce qui en fait également un moteur moins polluant.

Contacts :
Mathieu Doubs
François Lanzetta

  • Jean-Antoine Seon : lauréat du 2eme prix national de thèse en robotique

    Ce prix lui a été remis le 22 novembre au siège du CNRS pour ses travaux pionniers à l’échelle internationale sur une micro main robotique dextre.

    Lire la suite
  • Elodie Pahon reçoit le prix «Hydrogen Europe Research Young Scientist Award»

    Ce prix vient récompenser ses travaux de haut niveau visant à développer un système de pronostic et de contrôle intelligent de systèmes pile à combustible.

    Lire la suite
  • Emmanuel RAMASSO, récompensé au travers d'un prix de groupe décerné par la NASA

    Pour une contribution remarquable à la réalisation et au partage d'ensembles de données expérimentales portant sur des défaillances de systèmes avec une valeur scientifique exceptionnelle...

    Lire la suite
  • Les chimères existent...

    L'American Institute of Physics (AIP) a publié notre récent article dans l'un des temps forts scientifiques spéciaux, connu sous le nom de Scilight.

    Lire la suite
  • Concours Docteurs-Entrepreneurs en Bourgogne-Franche-Comté : 3 lauréats issus de FEMTO-ST

    Vladimir Gauthier (CellSelect), prix Docteurs-Entrepreneurs ; Aliyasin El Ayouch (Metabsorber), prix Emergence ; Romain Viala (MICAD), prix « Coup de coeur » ont été récompensés lors de la finale régionale qui a eu lieu le 16 octobre à Dijon

    Lire la suite
  • Micron d’or sur le salon Micronora

    Pour l’un des robots miniatures les plus dextres existant à ce jour grâce à ses 7 degrés de liberté permettant la micromanipulation et le microassemblage dans des espaces extrêmement confinés...

    Lire la suite
  • nanofis de polymères

    Nano-fils de polymères

    Des molécules, du sel et de la lumière : une recette simple pour former des nano-fils géants!

    Lire la suite
  • Echange de bonnes pratiques autour de la spécialisation intelligente

    Dans le cadre de la programmation 2014-2020 des fonds européens, l’Union européenne a demandé à toutes les régions d'Europe d’élaborer une « stratégie de spécialisation intelligente » (« smart specialization strategy ») pour la recherche et l’innovation sur leur territoire : c’est la S3.

    Lire la suite
  • Apprentissage d'un réseau de neurones optiques.

    Les architectures photoniques destinées à concevoir les ordinateurs du futur inspirés du fonctionnement du cerveau (intelligence artificielle), continuent de progresser à FEMTO-ST, notamment dans la cadre du projet NeuroQNet.

    Lire la suite
  • FEMTO-ST remporte le 2e prix d'ActInSpace 2018 (Besançon)

    La troisième édition d'ActInSpace s’est déroulée en simultané dans plusieurs villes de France, d'Europe et du monde les 25 et 26 mai 2018.

    Lire la suite

Pages