L'institut
Actualité de FEMTO-ST

Vous êtes ici

L'intelligence artificielle au service de la photonique ultrarapide de prochaine génération

Comment l’apprentissage machine et les méthodes associées peuvent permettre d’améliorer les développements des sources laser de prochaine génération et révolutionner les applications où la lumière ultrarapide joue un rôle central ?

Réponse dans un article de synthèse paru dans la prestigieuse revue Nature Photonics qui implique plusieurs membres de FEMTO-ST !

Le laser, qui fête cette année son 60e anniversaire, est considéré comme l'une des inventions marquantes du XXe siècle.  Le laser a non seulement créé un domaine entièrement nouveau de la science photonique, mais a également conduit au développement de sources de lumière produisant de puissantes impulsions ultra-rapides qui sont utilisées dans des domaines essentiels pour la société tels que les traitements médicaux, l'imagerie biologique, les communications et l'industrie.

Il est toutefois surprenant de constater que les lasers ultrarapides sont en grande partie conçus et exploités selon des techniques qui ont peu changé depuis leur mise au point il y a plusieurs décennies.  Cela conduit naturellement à des compromis et des limitations de performance pour les applications qui nécessitent une lumière aux caractéristiques précisément adaptées.  Heureusement, une voie pour surmonter ce goulot d'étranglement est apparue récemment en combinant les dernières avancées de la photonique ultrarapide avec les puissants outils de l'intelligence artificielle et de l'apprentissage machine. Toutefois, bien que l'intelligence artificielle soit désormais omniprésente dans de nombreux domaines de la science et de l'ingénierie, son adoption dans la photonique ultrarapide a été limitée car on ne sait pas exactement comment l'utiliser au mieux pour orienter les recherches futures. 

Les travaux publiés très récemment dans la prestigieuse revue Nature Photonics s'attaquent désormais directement à ce problème.  Rédigé par un groupe international de scientifiques, l'article de synthèse donne un aperçu complet de la manière dont l'apprentissage machine et les méthodes associées peuvent être appliqués pour améliorer les développements des sources laser de prochaine génération et révolutionner les applications où la lumière ultrarapide joue un rôle central. 

Une caractéristique unique de la revue est une série d'éléments de tutorat destinés en particulier aux non-spécialistes et aux étudiants.  Les auteurs sont des pionniers bien connus dans divers domaines de la dynamique non linéaire, de l'optique ultrarapide et de l'apprentissage machine, et ils tentent également de fournir une feuille de route pour l'avenir.

L'un des auteurs, le professeur Dudley, de l'Institut FEMTO-ST du CNRS et de l'Université Bourgogne Franche-Comté, déclare : "Nous espérons que cette revue opportune lèvera une grande partie du mystère associé à l'apprentissage machine pour les travailleurs de la photonique ultrarapide.  Nous espérons qu'elle stimulera de nouvelles études dans ce domaine afin de garantir que l'avenir de la science des lasers ultrarapides soit aussi passionnant que les 60 dernières années". 

 Ces travaux s'inscrivent dans un éventail plus large d'activités de l'Institut FEMTO-ST, qui développe du matériel d'intelligence artificielle photonique et applique des techniques intelligentes à l'analyse de la propagation et des systèmes optiques.  Ce travail est également un thème prioritaire de l'initiative d'excellence nationale I-SITE et de l'école internationale d'études supérieures EIPHI de l'Université Bourgogne Franche-Comté.

https://doi.org/10.1038/s41566-020-00716-4

Contact : John Dudley

  • 16 mai : Journée internationale de la lumière

    A cette occasion, le Student Chapter de FEMTO-ST organise cette année un concours photos, ouvert à tous, sur le thème "Phénomènes lumineux dans la vie quotidienne ".

    Lire la suite
  • AMAROB labélisée entreprise Deep Tech

    Spin off de FEMTO-ST, Amarob technologies, qui a bénéficié du dispositif chercheur-entrepreneur de la Région BFC, a reçu le label entreprise Deep Tech décerné par Bpifrance.

    Lire la suite
  • Nouvelle plateforme d'aide à la conception et l'optimisation d'un système hybride pile à combustible-batterie

    Première plateforme en ligne et libre d'accès de simulations, "Virtual FCS" propose d'accompagner fabricants et utilisateurs de piles à combustibles.

    Lire la suite
  • ThermoBot : des microrobots qui marchent sur l’eau

    Imaginez, un robot, de la taille d’une mouche, marchant sur la surface de l’eau et poursuivi par un faisceau laser. On pourrait croire à un scénario de science-fiction… 

    Lire la suite
  • Reconnaître un menteur au son de sa voix ?

    Des scientifiques ont démontré que l’intensité, la vitesse et la hauteur de voix de son interlocuteur influaient automatiquement sur notre perception de fiabilité et d’honnêteté de son discours. Ces travaux sont publiés dans la prestigieuse revue « Nature Communications »

    Lire la suite
  • Projet européen de développement de composites biosourcés durables et à hautes performances

    Piloté par FEMTO-ST et porté par l’Université de Franche-Comté, Le projet de R&D « SSUCHY » qui regroupe 17 partenaires européens entre dans sa phase finale. L’occasion de faire le point sur l’avancée des travaux.

    Lire la suite
  • Comprendre la cytotoxicité des nanoparticules métalliques

    Une étude récente publiée dans la revue « Chemical Science » et impliquant FEMTO-ST donne de nouvelles perspectives dans la compréhension des mécanismes d’altération de l’ADN dans les cellules par les nanoparticules métalliques.

    Lire la suite
  • Forte implication de FEMTO-ST dans le projet H2020 « PhotonHub Europe »

    Aider les PME européennes à accroitre leur compétitivité grâce à la photonique. C'est l’objectif de ce projet qui, à travers un guichet unique, propose le soutien de 54 centres de compétences de premier plan en Europe, dont FEMTO-ST, par ailleurs coordinateur scientifique au niveau national.

    Lire la suite
  • Première mise en évidence d’ondes non linéaires autoconfinées au sein de structures plasmoniques

    En apportant les toutes premières preuves expérimentales de l’existence de ce phénomène, les chercheurs de FEMTO-ST et leurs partenaires espèrent pouvoir générer cet effet non-linéaire à l’aide de sources laser peu intenses, afin de l’utiliser pour des applications en nanophotonique.

    Lire la suite
  • Mengjia Wang reçoit le « Chinese government award 2020 »

    Doctorant au département d’Optique de FEMTO-ST de 2016 à 2019, Mengjia Wang a été récompensé par le Gouvernement Chinois pour ses travaux de thèse remarquables dans le domaine de la nanophotonique et de la plasmonique.

    Lire la suite

Pages