L'institut
Actualité de FEMTO-ST

Vous êtes ici

Médailles de bronze du CNRS : un doublé historique pour FEMTO-ST

Aude Bolopion (micro-nano robotique biomédicale) et Nadia Yousfi Steiner (diagnostic piles à combustible) sont récompensées de la médaille de bronze 2019 du CNRS pour leurs travaux de recherche prometteurs.

Chaque année, les médailles de bronze du CNRS saluent quelques 40 jeunes scientifiques dont le démarrage de carrière est extrêmement prometteur.

 C’est ainsi un doublé historique en 2019 pour FEMTO-ST avec la distinction d’Aude Bolopion (département Automatique et Systèmes Micro Mécatronique) et Nadia Steiner (Département Energie).

Aude Bolopion obtient son doctorat de robotique à l’Université Pierre et Marie Curie en juillet 2010 pour ses travaux sur la téléopération d’objets nanoscopiques.

Elle rejoint le CNRS comme chargée de recherche en 2011 à l’institut FEMTO-ST. Dès son arrivée, elle participe au montage d’une nouvelle équipe sur la micro-nano-robotique biomédicale.

Ses travaux portent sur la manipulation sans contact d’objets aux échelles micrométriques dont le cadre applicatif principal est le positionnement ultra-précis de cellules biologiques. Elle a proposé de nombreuses méthodes originales d’actionnement et de contrôle de trajectoires de micro-objets en utilisant divers champs de forces à distance.

Son rayonnement international s’illustre par ses nombreuses collaborations fructueuses en particulier avec l’Université Libre de Bruxelles, l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne, la Czech Technical University de Prague. Elle cultive également la pluridisciplinarité avec des collaborations avec l’Etablissement Français du Sang et des industriels de la santé afin de fournir des outils de tris ultra-sélectifs pour les biothérapies dont la mise sur le marché fait l’objet d’un projet de start-up.

Nadia Yousfi Steiner a une double formation en Energie (Master et Thèse) et Mathématiques (Master en Mathématiques Appliquées).

Elle a soutenu sa thèse au sein de FEMTO-ST/ département Energie et du  FCLAB en décembre 2009, dans le cadre d'une collaboration avec EDF/EIfER ( Karlsruhe) dont le sujet portait sur le diagnostic des piles à combustible par des méthodes mathématiques de traitement du signal. Ces travaux, particulièrement novateurs, ont d’ailleurs donné lieu à un brevet international.

Nadia a continué sa carrière comme responsable de projet de recherche chez EIfER pendant plusieurs années, en continuant à y travailler sur des projets relatifs au diagnostic des piles à combustible.

Elle a rejoint l’institut FEMTO-ST (équipe SHARPAC) et le FCLAB en 2014, sur une chaire d'excellence de l'Université de Franche-Comté ou elle enseigne le génie électrique (IUT de Belfort-Montbéliard) et poursuit ses travaux de recherche vers le contrôle tolérant aux défauts des systèmes pile à combustible.

Nadia est particulièrement investie dans le montage et le pilotage de projets de recherche d'envergure internationale sur les systèmes pile à combustible et est reconnue comme l’une des expertes internationales du contrôle tolérant aux défauts.

Les impacts sociétaux et industriels de ses travaux concernent ainsi l'augmentation de la durabilité et de l'efficience énergétique des systèmes hydrogène-énergie. Ils s’inscrivent dans une démarche de transition énergétique, respectueuse de l’environnement.

La cérémonie officielle de remise des médailles par la délégation centre-Est du CNRS aura lieu le 16 septembre prochain.

  • Conférence IEEE ICEMS : Best paper award

    Des chercheurs de l’équipe SHARPAC du département ENERGIE de FEMTO-ST ont reçu le «Best Paper Award» lors de la Conférence internationale IEEE sur les Machines Électriques et Systèmes pour leurs travaux concernant l’influence de la conductivité électrique sur les pertes par courants de Foucault.

    Lire la suite
  • Laboratoires communs CNRS-Entreprises 2021

    FEMTO-ST et AUREA Technology mis à l’honneur lors du prochain évènement LAB COM CNRS qui se tient à Paris les 29 et 30 novembre.

    Lire la suite
  • Nanorobotique du futur : FEMTO-ST entre dans la 4ème dimension

    Pour la première fois, des structures nanorobotiques ont été réalisées par pliage en 3 dimensions d'une membrane multi-couche en proposant en plus leur actionnement par un principe électro-thermo-mécanique.

    Lire la suite
  • Lumière sur les lasers supercontinuum

    En collaboration avec des collègues des Universités de Tampere, d'Aston et de l'ICB à Dijon, des chercheurs de FEMTO-ST ont fait des progrès significatifs sur la compréhension de la nature chaotique des lasers en étudiant un laser supercontinuum en régime d’impulsions fortement instables.

    Lire la suite
  • Julio Andrés Iglesias Martínez reçoit le prix de la meilleure présentation étudiante à IEEE Ultrasonic Symposium

    Ses travaux consistent à réaliser des cristaux phononiques tridimensionnels à l’échelle microscopique présentant les bandes interdites les plus larges connues à ce jour.

    Lire la suite
  • Des textiles égyptiens vieux de 4000 ans éclairent sur la durabilité des fibres de lin

    Publiés dans la revue Nature Plants, des travaux impliquant des scientifiques de FEMTO-ST aident à proposer des matériaux à base de fibres de lin toujours plus performants et résistants.

    Lire la suite
  • Les Visites insolites du CNRS 2021 : plongez au cœur de la science !

    Plonger dans la peau d’une cellule, comprendre les systèmes de conversion d’énergie ou encore savoir pourquoi et comment l’hydrogène pourrait être le carburant du futur…grâce aux visites insolites organisées à Besançon et Belfort par FEMTO-ST !

    Lire la suite
  • Matière programmable : Tentative de record du monde

    Une équipe de recherche de FEMTO-ST tente de faire homologuer par le « Guinness World Record » le record du plus grand nombre de blocs lumineux autonomes assemblés dans une structure.

    Lire la suite
  • Rodolphe Boudot reçoit le prix EFTF Young Scientist Award 2020

    L'IEEE EFTF-IFCS 2021 est une conférence conjointe de l'European Frequency and Time Forum et de l'IEEE International Frequency Control Symposium. La conférence conjointe 2021, initialement prévue à Paris en avril, a été convertie en une conférence virtuelle du 7 au 17 juillet 2021.

    Lire la suite
  • Giacomo Clementi, grand prix i-PhD

    Pour ses travaux sur le matériau Niobate de Lithium (LiNbO3) qui ont permis de concevoir des dispositifs originaux et efficaces de récupération d’énergie vibratoire par effet piézo-électrique, en particulier pour les objets connectés.

    Lire la suite

Pages