L'institut
Actualité de FEMTO-ST

Vous êtes ici

Médailles de bronze du CNRS : un doublé historique pour FEMTO-ST

Aude Bolopion (micro-nano robotique biomédicale) et Nadia Yousfi Steiner (diagnostic piles à combustible) sont récompensées de la médaille de bronze 2019 du CNRS pour leurs travaux de recherche prometteurs.

Chaque année, les médailles de bronze du CNRS saluent quelques 40 jeunes scientifiques dont le démarrage de carrière est extrêmement prometteur.

 C’est ainsi un doublé historique en 2019 pour FEMTO-ST avec la distinction d’Aude Bolopion (département Automatique et Systèmes Micro Mécatronique) et Nadia Steiner (Département Energie).

Aude Bolopion obtient son doctorat de robotique à l’Université Pierre et Marie Curie en juillet 2010 pour ses travaux sur la téléopération d’objets nanoscopiques.

Elle rejoint le CNRS comme chargée de recherche en 2011 à l’institut FEMTO-ST. Dès son arrivée, elle participe au montage d’une nouvelle équipe sur la micro-nano-robotique biomédicale.

Ses travaux portent sur la manipulation sans contact d’objets aux échelles micrométriques dont le cadre applicatif principal est le positionnement ultra-précis de cellules biologiques. Elle a proposé de nombreuses méthodes originales d’actionnement et de contrôle de trajectoires de micro-objets en utilisant divers champs de forces à distance.

Son rayonnement international s’illustre par ses nombreuses collaborations fructueuses en particulier avec l’Université Libre de Bruxelles, l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne, la Czech Technical University de Prague. Elle cultive également la pluridisciplinarité avec des collaborations avec l’Etablissement Français du Sang et des industriels de la santé afin de fournir des outils de tris ultra-sélectifs pour les biothérapies dont la mise sur le marché fait l’objet d’un projet de start-up.

Nadia Yousfi Steiner a une double formation en Energie (Master et Thèse) et Mathématiques (Master en Mathématiques Appliquées).

Elle a soutenu sa thèse au sein de FEMTO-ST/ département Energie et du  FCLAB en décembre 2009, dans le cadre d'une collaboration avec EDF/EIfER ( Karlsruhe) dont le sujet portait sur le diagnostic des piles à combustible par des méthodes mathématiques de traitement du signal. Ces travaux, particulièrement novateurs, ont d’ailleurs donné lieu à un brevet international.

Nadia a continué sa carrière comme responsable de projet de recherche chez EIfER pendant plusieurs années, en continuant à y travailler sur des projets relatifs au diagnostic des piles à combustible.

Elle a rejoint l’institut FEMTO-ST (équipe SHARPAC) et le FCLAB en 2014, sur une chaire d'excellence de l'Université de Franche-Comté ou elle enseigne le génie électrique (IUT de Belfort-Montbéliard) et poursuit ses travaux de recherche vers le contrôle tolérant aux défauts des systèmes pile à combustible.

Nadia est particulièrement investie dans le montage et le pilotage de projets de recherche d'envergure internationale sur les systèmes pile à combustible et est reconnue comme l’une des expertes internationales du contrôle tolérant aux défauts.

Les impacts sociétaux et industriels de ses travaux concernent ainsi l'augmentation de la durabilité et de l'efficience énergétique des systèmes hydrogène-énergie. Ils s’inscrivent dans une démarche de transition énergétique, respectueuse de l’environnement.

La cérémonie officielle de remise des médailles par la délégation centre-Est du CNRS aura lieu le 16 septembre prochain.

  • Mengjia Wang reçoit le « Chinese government award 2020 »

    Doctorant au département d’Optique de FEMTO-ST de 2016 à 2019, Mengjia Wang a été récompensé par le Gouvernement Chinois pour ses travaux de thèse remarquables dans le domaine de la nanophotonique et de la plasmonique.

    Lire la suite
  • Laurent LARGER nommé Fellow 2021 de L’OSA

    Professeur de Physique/optique à l’Université de Franche-Comté et chercheur à FEMTO-ST, Laurent Larger est récompensé pour ses travaux pionniers sur la dynamique non linéaire en optoélectronique et sur le développement de nouvelles architectures pour l’intelligence artificielle photonique.

    Lire la suite
  • Concours CNRS « la Preuve par l'Image »

    Découvrez la sélection des 20 images sélectionnées par le CNRS, dont l’une est présentée par FEMTO-ST, et votez pour désigner la photo « Prix du public ».

    Lire la suite
  • Webconférences sur "e.Micronora"

    Dans le cadre de l’évènement virtuel sur les microtechniques « e.Micronora », FEMTO-ST propose des conférences en ligne le jeudi 24 septembre  au matin. Une opportunité, notamment pour les industriels, de découvrir les ressources mises à disposition par les laboratoires de recherche.

    Lire la suite
  • Imager l’interférence de photons intriqués de dimensionalité géante

    Une équipe d’opticiens a développé un dispositif d’imagerie permettant la résolution spatiale et temporelle du phénomène d’interférence quantique entre des paires de photons intriqués. Ces travaux ouvrent la voie au développement de protocoles d’information à très haute dimension

    Lire la suite
  • Concours posters doctorants : 11 ambassadeurs récompensés

    11 doctorants de 1ère année mis à l’honneur lors de l’Assemblée générale de FEMTO-ST du 10 juillet.

    Lire la suite
  • Fei GAO reçoit le prix «IEEE J.D. Irwin Early Career Award »

    Membre de l'équipe SHARPAC et Directeur-Adjoint de FEMTO-ST, Fei Gao a été récompensé par la société IES de IEEE en raison de ses travaux remarquables dans le domaine de l'amélioration de la fiabilité des chaînes de traction électrique à hydrogène.

    Lire la suite
  • Daniel HISSEL, lauréat de la médaille de l’innovation 2020 du CNRS

    Professeur à l’Université de Franche-Comté, chercheur à FEMTO-ST et co-fondateur d’une start-up pour des piles à hydrogène plus performantes, Daniel HISSEL fait partie des quatre lauréats nationaux de la médaille de l’innovation 2020 du CNRS.

    Lire la suite
  • Une nouvelle source de lumière infrarouge grâce à des cascades de fibres optiques

    Des scientifiques de l’institut FEMTO-ST et de l'Université McGill (Montréal, Canada) ont conçu et développé en collaboration avec trois sociétés françaises une source de lumière couvrant toute la gamme de longueur d’onde de l’infrarouge moyen : de 2 à 10 µm.

    Lire la suite
  • Des cristaux topologiques pour guider les ondes à la surface de l’eau

    Les isolants topologiques ont la propriété d’être conducteurs sur leur surface, mais isolants dans leur volume et permettent un guidage très efficace des ondes par l’ingénierie de la structure de ces matériaux, généralement agencés selon une symétrie hexagonale inspirée de celle du graphène.

    Lire la suite

Pages