L'institut
Actualité de FEMTO-ST

Vous êtes ici

Micron d’or sur le salon Micronora

Pour l’un des robots miniatures les plus dextres existant à ce jour grâce à ses 7 degrés de liberté permettant la micromanipulation et le microassemblage dans des espaces extrêmement confinés...

Le dispositif proposé est le premier robot parallèle intégrant la fonction de préhension, en plus des six mobilités de manipulation (trois rotations et trois translations), d’où son nom micromanipulateur à 7 DDL (degrés de liberté). Sa structure cinématique ainsi qu’une variante à 4 DDL ont été brevetées en 2018. Les mouvements en translation et en rotation ainsi que la fermeture de l’organe terminal (une pince par exemple) sont commandés par les déplacements de huit actionneurs fixés à la base du robot. Cette disposition permet une grande dextérité de mouvement dans un volume extrêmement compact. Le micromanipulateur à 7 DDL est destiné d’une part au domaine industriel pour manipuler rapidement des produits ou composants de faibles dimensions, au domaine médical d’autre part pour réaliser des instruments chirurgicaux mini-invasifs, ou encore aux applications présentant des contraintes fortes d’encombrement comme la manipulation dans un microscope électronique à balayage (MEB) ou autres stations de nanomanipulation. Trois démonstrateurs ont été réalisés pour valider le concept avec différentes technologies et différentes dimensions, le plus petit démonstrateur mesurant 1 cm3, ce qui en fait également le plus petit robot au monde ayant 7 DDL !

Sa structure a été fabriquée à l’aide de d’un nouveau procédé qui a fait l’objet d’une publication dans Journal of Micromechanics and Microengineering. Ce procédé permet d’intégrer des éléments en élastomère dans une structure silicium réalisée en salle blanche. Les articulations sont donc élastiques, ce qui permet de supprimer les jeux mécaniques et les frottements secs.

Le dispositif a été conçu et réalisé par des chercheurs et ingénieurs des équipes de nanorobotique et de micro-nano robotique biomédicale du département AS2M de l’institut FEMTO-ST qui sont reconnues au niveau international pour leurs expertises dans les domaines de la robotique pour des applications de manipulation et d’assemblage automatisé aux échelles micro et nanométriques.

Le projet a été financé en partie par la région Bourgogne Franche-Comté, par l’ANR via l’équipex ROBOTEX et par la SATT Grand Est.

Contact : Redwan Dahmouche

Voir le dossier

  • Laurent LARGER nommé Fellow 2021 de L’OSA

    Professeur de Physique/optique à l’Université de Franche-Comté et chercheur à FEMTO-ST, Laurent Larger est récompensé pour ses travaux pionniers sur la dynamique non linéaire en optoélectronique et sur le développement de nouvelles architectures pour l’intelligence artificielle photonique.

    Lire la suite
  • Concours CNRS « la Preuve par l'Image »

    Découvrez la sélection des 20 images sélectionnées par le CNRS, dont l’une est présentée par FEMTO-ST, et votez pour désigner la photo « Prix du public ».

    Lire la suite
  • Webconférences sur "e.Micronora"

    Dans le cadre de l’évènement virtuel sur les microtechniques « e.Micronora », FEMTO-ST propose des conférences en ligne le jeudi 24 septembre  au matin. Une opportunité, notamment pour les industriels, de découvrir les ressources mises à disposition par les laboratoires de recherche.

    Lire la suite
  • Imager l’interférence de photons intriqués de dimensionalité géante

    Une équipe d’opticiens a développé un dispositif d’imagerie permettant la résolution spatiale et temporelle du phénomène d’interférence quantique entre des paires de photons intriqués. Ces travaux ouvrent la voie au développement de protocoles d’information à très haute dimension

    Lire la suite
  • Concours posters doctorants : 11 ambassadeurs récompensés

    11 doctorants de 1ère année mis à l’honneur lors de l’Assemblée générale de FEMTO-ST du 10 juillet.

    Lire la suite
  • Fei GAO reçoit le prix «IEEE J.D. Irwin Early Career Award »

    Membre de l'équipe SHARPAC et Directeur-Adjoint de FEMTO-ST, Fei Gao a été récompensé par la société IES de IEEE en raison de ses travaux remarquables dans le domaine de l'amélioration de la fiabilité des chaînes de traction électrique à hydrogène.

    Lire la suite
  • Daniel HISSEL, lauréat de la médaille de l’innovation 2020 du CNRS

    Professeur à l’Université de Franche-Comté, chercheur à FEMTO-ST et co-fondateur d’une start-up pour des piles à hydrogène plus performantes, Daniel HISSEL fait partie des quatre lauréats nationaux de la médaille de l’innovation 2020 du CNRS.

    Lire la suite
  • Une nouvelle source de lumière infrarouge grâce à des cascades de fibres optiques

    Des scientifiques de l’institut FEMTO-ST et de l'Université McGill (Montréal, Canada) ont conçu et développé en collaboration avec trois sociétés françaises une source de lumière couvrant toute la gamme de longueur d’onde de l’infrarouge moyen : de 2 à 10 µm.

    Lire la suite
  • Des cristaux topologiques pour guider les ondes à la surface de l’eau

    Les isolants topologiques ont la propriété d’être conducteurs sur leur surface, mais isolants dans leur volume et permettent un guidage très efficace des ondes par l’ingénierie de la structure de ces matériaux, généralement agencés selon une symétrie hexagonale inspirée de celle du graphène.

    Lire la suite
  • Hommage à Raymond BESSON, « l’homme du quartz à 10-14 »

    Scientifique passionné, professeur à l’ENSMM jusqu’en 2006 et directeur du Laboratoire de Chronométrie, Electronique et Piézoélectricité entre 1978 et 2002, Raymond Besson était réputé dans la communauté internationale du temps-fréquence pour ses résonateurs à quartz et est décédé ce 15 avril.

    Lire la suite

Pages