L'institut
Actualité de FEMTO-ST

Vous êtes ici

Engins spatiaux : un lubrifiant solide adapté à l'air comme au vide

les engins spatiaux sont soumis à des contraintes extrêmes. Des chercheurs ont développé un prototype de lubrifiant solide qui ne souffre pas de l’oxydation à l’air libre et qui fonctionne mieux que les solutions actuelles dans le vide. Ces travaux ont abouti à un dépôt de brevet.

Les engins spatiaux ont besoin, comme la plupart des machines, d’être lubrifiés par endroits. Les solutions utilisées sur Terre ne conviennent cependant pas car les lubrifiants doivent tenir pendant les violentes phases du décollage et de la mise en orbite et résister aux conditions extrêmes du vide spatial. Depuis les années 50, les revêtements en bisulfure de molybdène (MoS2) sont privilégiés pour les mécanismes spatiaux. Lorsqu’ils sont soumis à des frottements, ces lubrifiants solides se dégradent pour générer une fine couche entre les parties en contact. C’est cette pellicule qui joue le rôle de lubrifiant. Si ces revêtements de MoS offrent de très bonnes performances dans le vide, ils souffrent d’une grande sensibilité à l’oxygène et à l’humidité contenus dans l’air, et se détériorent donc pendant toutes les phases de construction et de tests au sol.

Les chercheurs de FEMTO-ST (CNRS/Université Bourgogne-Franche-Comté), du Laboratoire de mécanique des contacts et des structures ( LaMCoS , CNRS/INSA Lyon), du CNES, du Luxembourg institute of science and technology (LIST, Luxembourg) et de l’université de Toronto (Canada) ont ainsi développé un nouveau revêtement efficace pendant toutes les phases d’utilisation des mécanismes spatiaux. Ces résultats sont publiés dans la revue Advanced Functional Materials (DOI: 10.1002/adfm.202110429) et ont fait l’objet d’une actualité INSIS CNRS

Ils sont pour cela restés sur une base de MoS , à laquelle ils ont incorporé du tantale (Ta) par dépôt physique en phase vapeur (PVD). Avec cette technique, des cibles en MoS et en tantale sont vaporisées par plasma, puis déposées en couches minces sur les surfaces à revêtir. En réglant finement les paramètres, l’équipe est parvenue à répartir de façon homogène le tantale dans la structure du MoS , une incorporation confirmée par des simulations. L’ajout de tantale permet de protéger le lubrifiant contre les effets néfastes de l’oxydation par l’air, et joue lui-même un rôle lubrifiant une fois dans le vide. Un premier prototype, fait d’une couche de seulement un micron d’épaisseur, a ainsi surpassé plusieurs dépôts, dont le MoS2 qui fait toujours référence, tant dans le cadre d’un fonctionnement sous air que sous vide. Un brevet a été déposé et est en cours d’étude. Les chercheurs veulent à présent amener le lubrifiant au niveau de préqualification pour un usage dans les mécanismes spatiaux.

Contact FEMTO-ST : Guillaume COLAS

  • Nanorobotique du futur : FEMTO-ST entre dans la 4ème dimension

    Pour la première fois, des structures nanorobotiques ont été réalisées par pliage en 3 dimensions d'une membrane multi-couche en proposant en plus leur actionnement par un principe électro-thermo-mécanique.

    Lire la suite
  • Lumière sur les lasers supercontinuum

    En collaboration avec des collègues des Universités de Tampere, d'Aston et de l'ICB à Dijon, des chercheurs de FEMTO-ST ont fait des progrès significatifs sur la compréhension de la nature chaotique des lasers en étudiant un laser supercontinuum en régime d’impulsions fortement instables.

    Lire la suite
  • Julio Andrés Iglesias Martínez reçoit le prix de la meilleure présentation étudiante à IEEE Ultrasonic Symposium

    Ses travaux consistent à réaliser des cristaux phononiques tridimensionnels à l’échelle microscopique présentant les bandes interdites les plus larges connues à ce jour.

    Lire la suite
  • Des textiles égyptiens vieux de 4000 ans éclairent sur la durabilité des fibres de lin

    Publiés dans la revue Nature Plants, des travaux impliquant des scientifiques de FEMTO-ST aident à proposer des matériaux à base de fibres de lin toujours plus performants et résistants.

    Lire la suite
  • Les Visites insolites du CNRS 2021 : plongez au cœur de la science !

    Plonger dans la peau d’une cellule, comprendre les systèmes de conversion d’énergie ou encore savoir pourquoi et comment l’hydrogène pourrait être le carburant du futur…grâce aux visites insolites organisées à Besançon et Belfort par FEMTO-ST !

    Lire la suite
  • Matière programmable : Tentative de record du monde

    Une équipe de recherche de FEMTO-ST tente de faire homologuer par le « Guinness World Record » le record du plus grand nombre de blocs lumineux autonomes assemblés dans une structure.

    Lire la suite
  • Rodolphe Boudot reçoit le prix EFTF Young Scientist Award 2020

    L'IEEE EFTF-IFCS 2021 est une conférence conjointe de l'European Frequency and Time Forum et de l'IEEE International Frequency Control Symposium. La conférence conjointe 2021, initialement prévue à Paris en avril, a été convertie en une conférence virtuelle du 7 au 17 juillet 2021.

    Lire la suite
  • Giacomo Clementi, grand prix i-PhD

    Pour ses travaux sur le matériau Niobate de Lithium (LiNbO3) qui ont permis de concevoir des dispositifs originaux et efficaces de récupération d’énergie vibratoire par effet piézo-électrique, en particulier pour les objets connectés.

    Lire la suite
  • Concours des doctorants-ambassadeurs FEMTO-ST

     Remise de prix aux trois vainqueurs du concours de meilleurs posters de présentation de travaux de thèse lors du séminaire interne FEMTO-ST du 2 juillet.

    Présentation « en live » en amphi à Sevenans (UTBM) des 10 doctorants finalistes, suivi d’un vote en ligne qui a récompensé :

    Lire la suite
  • Comprendre les transferts d'énergie lors de la photosynthèse

    A l'aide de trois pigments manipulés par microscopie à effet tunnel, les chercheurs de l'IPCMS et de FEMTO-ST étudient les transferts d'énergie entre molécules pour comprendre plus finement le mécanisme de photosynthèse dans les végétaux. Ces travaux sont publiés dans Nature Chemistry.

    Lire la suite

Pages