L'institut
Actualité de FEMTO-ST

Vous êtes ici

Assemblage robotique de la plus petite maison du monde

les capacités de manipulation et d'assemblage de nanocomposants de la plateforme "µRobotex" fait le buzz sur le net et dans la presse internationale à travers la fabrication par origami d'une micro-maison au bout d’une fibre optique dont les dimensions sont inférieures au diamètre d’un cheveu.

L’équipe « nanorobotique » du département AS2M de FEMTO-ST a en effet mis au point un nouveau système microrobotique qui repousse les frontières des nanotechnologies optiques. Combinant plusieurs technologies existantes, la plateforme µRobotex construit des microstructures dans une grande chambre à vide et fixe les composants sur des pointes de fibres optiques avec une précision nanométrique.

La construction de la micro-maison (dimension :20*10*15µm), rapportée dans le "Journal of Vacuum Science and Technology A", montre comment les chercheurs peuvent faire progresser les technologies de détection optique lorsqu'ils manipulent des canons à ions, des faisceaux d'électrons et des pilotages robotiques finement contrôlés.

Jusqu'à présent, les technologies de laboratoire sur fibre ne disposaient pas d'actionneurs robotisés pour le nano-assemblage, ce qui a empêché les ingénieurs de construire des microstructures. Cette innovation permet d'installer des éléments de détection miniaturisés sur les pointes de fibre afin que les ingénieurs puissent voir et manipuler différents composants.

Avec cette avancée, des fibres optiques aussi fines que les cheveux humains peuvent être insérées dans des endroits inaccessibles comme les moteurs à réaction et les vaisseaux sanguins pour détecter les niveaux de radiation ou les molécules virales.

En utilisant cette plateforme quasi unique au monde, nommée "µrobotex" et financée par le plan d’investissement d’avenir (PIA Equipex) et la région Bourgogne Franche-Comté, les ingénieurs de FEMTO-ST construisent maintenant des microstructures fonctionnalisées pour détecter des molécules spécifiées en attachant leurs microstructures sur des fibres optiques.

L'équipe « nanorobotique » espère d’ailleurs pousser les limites de la technologie encore plus, en construisant des structures plus petites et en les fixant sur des nanotubes de carbone de seulement 20 nanomètres à 100 nanomètres de diamètre.

De très nombreux médias ont mis en avant cet exploit qui a d’ailleurs été salué par un tweet de Frédérique Vidal, Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la recherche

  • Best student paper award pour Rémi Meyer

    Rémi Meyer a obtenu le prix de la meilleure présentation étudiante lors de la dernière conférence SPIE-Photonics West pour ses travaux portant sur l’usinage laser avec une précision micrométrique appliqué à la découpe du verre de grande épaisseur.

    Lire la suite
  • Visite du président du CNRS à FEMTO-ST

    Antoine Petit, président-directeur général du CNRS a été accueilli le 11 février dernier à FEMTO-ST.

     

    Lire la suite
  • Visite du Préfet du Doubs à FEMTO-ST

    Joël MATHURIN, nouveau Préfet du Doubs, est venu découvrir les activités de recherche de FEMTO-ST vendredi 25 janvier dernier.

    Lire la suite
  • Photo John Dudley

    John Dudley récompensé par la Société Internationale d’Optique et Photonique (SPIE)

    Il obtient Le prix “SPIE Harold E. Edgerton » 2019 pour des applications pionnières basées sur les impulsions lumineuses ultra-brèves dans les fibres optiques.

    Lire la suite
  • Award "innovation in optomechatronic research"

    Plusieurs membres de différents départements scientifiques de FEMTO-ST ont été récompensés pour leur papier conjoint  "Photonic microsystem made by dynamic microassembly" lors de la conférence ISOT "19th International Symposium on Optomechatronic technology" qui s’est déroulée du 5 au 8 novembre

    Lire la suite
  • 2ème prix national du concours docteurs-entrepreneurs challenges pour Vladimir Gauthier

    Récompensé à Paris pour son projet « CellSelect » qui propose un robot capable d’améliorer la précision et la vitesse de tri de cellules dans le domaine des thérapies innovantes.

    Lire la suite
  • Jean-Antoine Seon : lauréat du 2eme prix national de thèse en robotique

    Ce prix lui a été remis le 22 novembre au siège du CNRS pour ses travaux pionniers à l’échelle internationale sur une micro main robotique dextre.

    Lire la suite
  • Elodie Pahon reçoit le prix «Hydrogen Europe Research Young Scientist Award»

    Ce prix vient récompenser ses travaux de haut niveau visant à développer un système de pronostic et de contrôle intelligent de systèmes pile à combustible.

    Lire la suite
  • Emmanuel RAMASSO, récompensé au travers d'un prix de groupe décerné par la NASA

    Pour une contribution remarquable à la réalisation et au partage d'ensembles de données expérimentales portant sur des défaillances de systèmes avec une valeur scientifique exceptionnelle...

    Lire la suite
  • Les chimères existent...

    L'American Institute of Physics (AIP) a publié notre récent article dans l'un des temps forts scientifiques spéciaux, connu sous le nom de Scilight.

    Lire la suite

Pages