L'institut
Actualité de FEMTO-ST

Vous êtes ici

Assemblage robotique de la plus petite maison du monde

les capacités de manipulation et d'assemblage de nanocomposants de la plateforme "µRobotex" fait le buzz sur le net et dans la presse internationale à travers la fabrication par origami d'une micro-maison au bout d’une fibre optique dont les dimensions sont inférieures au diamètre d’un cheveu.

L’équipe « nanorobotique » du département AS2M de FEMTO-ST a en effet mis au point un nouveau système microrobotique qui repousse les frontières des nanotechnologies optiques. Combinant plusieurs technologies existantes, la plateforme µRobotex construit des microstructures dans une grande chambre à vide et fixe les composants sur des pointes de fibres optiques avec une précision nanométrique.

La construction de la micro-maison (dimension :20*10*15µm), rapportée dans le "Journal of Vacuum Science and Technology A", montre comment les chercheurs peuvent faire progresser les technologies de détection optique lorsqu'ils manipulent des canons à ions, des faisceaux d'électrons et des pilotages robotiques finement contrôlés.

Jusqu'à présent, les technologies de laboratoire sur fibre ne disposaient pas d'actionneurs robotisés pour le nano-assemblage, ce qui a empêché les ingénieurs de construire des microstructures. Cette innovation permet d'installer des éléments de détection miniaturisés sur les pointes de fibre afin que les ingénieurs puissent voir et manipuler différents composants.

Avec cette avancée, des fibres optiques aussi fines que les cheveux humains peuvent être insérées dans des endroits inaccessibles comme les moteurs à réaction et les vaisseaux sanguins pour détecter les niveaux de radiation ou les molécules virales.

En utilisant cette plateforme quasi unique au monde, nommée "µrobotex" et financée par le plan d’investissement d’avenir (PIA Equipex) et la région Bourgogne Franche-Comté, les ingénieurs de FEMTO-ST construisent maintenant des microstructures fonctionnalisées pour détecter des molécules spécifiées en attachant leurs microstructures sur des fibres optiques.

L'équipe « nanorobotique » espère d’ailleurs pousser les limites de la technologie encore plus, en construisant des structures plus petites et en les fixant sur des nanotubes de carbone de seulement 20 nanomètres à 100 nanomètres de diamètre.

De très nombreux médias ont mis en avant cet exploit qui a d’ailleurs été salué par un tweet de Frédérique Vidal, Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la recherche

  • Conférence IEEE ICEMS : Best paper award

    Des chercheurs de l’équipe SHARPAC du département ENERGIE de FEMTO-ST ont reçu le «Best Paper Award» lors de la Conférence internationale IEEE sur les Machines Électriques et Systèmes pour leurs travaux concernant l’influence de la conductivité électrique sur les pertes par courants de Foucault.

    Lire la suite
  • Laboratoires communs CNRS-Entreprises 2021

    FEMTO-ST et AUREA Technology mis à l’honneur lors du prochain évènement LAB COM CNRS qui se tient à Paris les 29 et 30 novembre.

    Lire la suite
  • Nanorobotique du futur : FEMTO-ST entre dans la 4ème dimension

    Pour la première fois, des structures nanorobotiques ont été réalisées par pliage en 3 dimensions d'une membrane multi-couche en proposant en plus leur actionnement par un principe électro-thermo-mécanique.

    Lire la suite
  • Lumière sur les lasers supercontinuum

    En collaboration avec des collègues des Universités de Tampere, d'Aston et de l'ICB à Dijon, des chercheurs de FEMTO-ST ont fait des progrès significatifs sur la compréhension de la nature chaotique des lasers en étudiant un laser supercontinuum en régime d’impulsions fortement instables.

    Lire la suite
  • Julio Andrés Iglesias Martínez reçoit le prix de la meilleure présentation étudiante à IEEE Ultrasonic Symposium

    Ses travaux consistent à réaliser des cristaux phononiques tridimensionnels à l’échelle microscopique présentant les bandes interdites les plus larges connues à ce jour.

    Lire la suite
  • Des textiles égyptiens vieux de 4000 ans éclairent sur la durabilité des fibres de lin

    Publiés dans la revue Nature Plants, des travaux impliquant des scientifiques de FEMTO-ST aident à proposer des matériaux à base de fibres de lin toujours plus performants et résistants.

    Lire la suite
  • Les Visites insolites du CNRS 2021 : plongez au cœur de la science !

    Plonger dans la peau d’une cellule, comprendre les systèmes de conversion d’énergie ou encore savoir pourquoi et comment l’hydrogène pourrait être le carburant du futur…grâce aux visites insolites organisées à Besançon et Belfort par FEMTO-ST !

    Lire la suite
  • Matière programmable : Tentative de record du monde

    Une équipe de recherche de FEMTO-ST tente de faire homologuer par le « Guinness World Record » le record du plus grand nombre de blocs lumineux autonomes assemblés dans une structure.

    Lire la suite
  • Rodolphe Boudot reçoit le prix EFTF Young Scientist Award 2020

    L'IEEE EFTF-IFCS 2021 est une conférence conjointe de l'European Frequency and Time Forum et de l'IEEE International Frequency Control Symposium. La conférence conjointe 2021, initialement prévue à Paris en avril, a été convertie en une conférence virtuelle du 7 au 17 juillet 2021.

    Lire la suite
  • Giacomo Clementi, grand prix i-PhD

    Pour ses travaux sur le matériau Niobate de Lithium (LiNbO3) qui ont permis de concevoir des dispositifs originaux et efficaces de récupération d’énergie vibratoire par effet piézo-électrique, en particulier pour les objets connectés.

    Lire la suite

Pages