L'institut
Actualité de FEMTO-ST

Vous êtes ici

Assemblage robotique de la plus petite maison du monde

les capacités de manipulation et d'assemblage de nanocomposants de la plateforme "µRobotex" fait le buzz sur le net et dans la presse internationale à travers la fabrication par origami d'une micro-maison au bout d’une fibre optique dont les dimensions sont inférieures au diamètre d’un cheveu.

L’équipe « nanorobotique » du département AS2M de FEMTO-ST a en effet mis au point un nouveau système microrobotique qui repousse les frontières des nanotechnologies optiques. Combinant plusieurs technologies existantes, la plateforme µRobotex construit des microstructures dans une grande chambre à vide et fixe les composants sur des pointes de fibres optiques avec une précision nanométrique.

La construction de la micro-maison (dimension :20*10*15µm), rapportée dans le "Journal of Vacuum Science and Technology A", montre comment les chercheurs peuvent faire progresser les technologies de détection optique lorsqu'ils manipulent des canons à ions, des faisceaux d'électrons et des pilotages robotiques finement contrôlés.

Jusqu'à présent, les technologies de laboratoire sur fibre ne disposaient pas d'actionneurs robotisés pour le nano-assemblage, ce qui a empêché les ingénieurs de construire des microstructures. Cette innovation permet d'installer des éléments de détection miniaturisés sur les pointes de fibre afin que les ingénieurs puissent voir et manipuler différents composants.

Avec cette avancée, des fibres optiques aussi fines que les cheveux humains peuvent être insérées dans des endroits inaccessibles comme les moteurs à réaction et les vaisseaux sanguins pour détecter les niveaux de radiation ou les molécules virales.

En utilisant cette plateforme quasi unique au monde, nommée "µrobotex" et financée par le plan d’investissement d’avenir (PIA Equipex) et la région Bourgogne Franche-Comté, les ingénieurs de FEMTO-ST construisent maintenant des microstructures fonctionnalisées pour détecter des molécules spécifiées en attachant leurs microstructures sur des fibres optiques.

L'équipe « nanorobotique » espère d’ailleurs pousser les limites de la technologie encore plus, en construisant des structures plus petites et en les fixant sur des nanotubes de carbone de seulement 20 nanomètres à 100 nanomètres de diamètre.

De très nombreux médias ont mis en avant cet exploit qui a d’ailleurs été salué par un tweet de Frédérique Vidal, Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la recherche

  • Nanofabrication par laser: des nanopiliers qui émergent du saphir

    Les lasers femtoseconde sont connus pour permettre de la découpe extrêmement précise des matériaux ou texturer les surfaces. Une équipe de FEMTO-ST a réalisé une première mondiale, ouvrant une nouvelle utilisation de ces lasers.

    Lire la suite
  • Prix du meilleur papier sur BIOSTEC 2024

    Raniya Ketfi, Zeina Al Masry et Noureddine Zerhouni ont remporté le Prix du meilleur papier de recherche lors de la 17e Conférence Internationale Conjointe sur les Systèmes et Technologies en Ingénierie Biomédicale.

    Lire la suite
  • Mayra Yucely Beb Caal récompensée du prix « Talents scientifiques féminins 2024»

    Doctorante au sein de l’équipe micro et nanorobotique de FEMTO-ST, elle figure parmi les 20 femmes talentueuses originaires de 15 pays, qui apportent chacune une contribution significative dans leur domaine scientifique.

    Lire la suite
  • Deux Best Paper awards à Photonics West

    Mathilde Hary et Maxime Romanet remportent deux des 5 prix décernés au titre des meilleures présentations orales lors du plus important congrès international de l’optique-photonique

    Lire la suite
  • John Dudley reçoit le prix EPS sur la science de la lumière

    Ce prix – reçu conjointement avec Goëry Genty de l'université de Tampere - récompense leurs contributions pionnières à la fibre optique non linéaire ultrarapide.

    Lire la suite
  • Michaël Gauthier, nouveau directeur de FEMTO-ST

    Une nouvelle équipe s’installe à la direction de l’institut pour un mandat de 5 ans à partir de janvier 2024.

    Lire la suite
  • Nadia YOUSFI STEINER lauréate de la médaille Blondel 2023

    Cette médaille vient récompenser les contributions déterminantes de ses travaux sur la résilience des systèmes piles à combustible et Hydrogène

    Lire la suite
  • Maxence Leveziel récompensé par le prix de thèse robotique du CNRS

    Ses travaux ont permis de développer un robot miniature capable de manipuler des objets micrométriques à des vitesses jamais atteintes

    Lire la suite
  • Succès de la journée des utilisateurs de la centrale de technologie MIMENTO

    Le rendez-vous annuel de la plateforme de micro-nanotechnologies a permis de partager et de récompenser les plus belles réalisations technologiques réalisées par ses utilisateurs internes et externes.

    Lire la suite
  • Thibaut Sylvestre élu Optica Fellow 2024

    Thibaut figure parmi les 129 nouveaux élus, honoré pour ses contributions pionnières sur les fibres optiques et les lasers à fibre

    Lire la suite

Pages