L'institut
Actualité de FEMTO-ST

Vous êtes ici

Vers une généralisation de l’utilisation des horloges atomiques miniatures

micro horloge

micro horloge

micro horloge

Les chercheurs de l’Institut FEMTO-ST travaillent maintenant depuis plusieurs années sur la miniaturisation d’horloges atomiques afin de les rendre moins chères et plus compactes. Ces appareils, qui comptent les secondes et les accumulent avec une précision extrême, sont des références de temps basées sur la pulsation propre de l’atome de césium qui est par nature extrêmement stable, c’est-à-dire qui ne dérive pas dans le temps. Cette réduction d’échelle vise ainsi à l’intégration de ces horloges atomiques dans de nombreux systèmes nécessitant une stabilité meilleure que celle délivrée par les oscillateurs à quartz, aujourd’hui très largement répandus. Ce remplacement pourrait profiter par exemple à l’amélioration de la synchronisation des réseaux (télécoms, électriques, bancaires) où de nouveaux usages apparaitront concernant notamment leur sécurité. Il pourra également améliorer la géolocalisation ou la synchronisation de systèmes n’ayant pas accès à la référence délivrée par le GPS (dispositifs de prospection pétrolière, communications militaires dans des environnements brouillés, etc.).

Dans ce cadre, les chercheurs de FEMTO-ST, en collaboration avec le LNE-SYRTE-Observatoire de Paris, viennent de réaliser une nouvelle architecture de cellule – cœur de la micro-horloge, le contenant de la vapeur de césium – aux caractéristiques davantage compatibles avec une production industrielle. L’intégration de composants optiques et de chauffage peut être réalisée collectivement (en travaillant au niveau wafer, c’est à dire en fabriquant en parallèle des centaines de dispositifs comme pour la microélectronique) réduisant ainsi fortement les coûts. Cette architecture se base sur une cellule allongée et équipée de réseaux de diffraction pour conduire la lumière en son sein. Cette géométrie, rendue atypique par les contraintes de microfabrication, a d’ailleurs montré d’excellentes performances. En effet, bien que le volume de vapeur de césium soit deux fois plus petit, les performances de stabilité extrapolées semblent aussi bonnes qu’avec les architectures plus conventionnelles.
Ces travaux ont débuté dans le cadre du projet Européen MAC-TFC (http://www.mac-tfc.eu/) puis ont été démontrés dans le cadre du projet ANR ISIMAC (Innovative Solutions For Improved Miniature Atomic Clocks) avec le soutien de la DGA. Le principe a fait l’objet d’un brevet et la démonstration vient d’être publiée dans la revue Scientific Reports (Nature publishing group) le 14 Septembre 2015.

lire l'article : http://www.nature.com/articles/srep14001

Figures issues de l’article présentant la géométrie et une cellule réalisée à Femto-ST.

Figures issues de l’article présentant la géométrie et une cellule réalisée à Femto-ST.

Figures issues de l’article présentant la géométrie et une cellule réalisée à Femto-ST.

  • Cérémonie médaille des talents du CNRS : Daniel Brunner récompensé

    Chercheur CNRS en optique à FEMTO-ST et spécialiste des réseaux de neurones photoniques, Daniel Brunner est lauréat d’une médaille de Bronze 2022.

    Lire la suite
  • Journées nationales sur les Technologies Emergentes en Micro-Nanofabrication

    Ces journées scientifiques qui ont lieu du 30 novembre au 2 décembre à Besançon rassemblent les acteurs majeurs français en micro-nanotechnologies, génie des procédés, physique et modélisation des processus de fabrication.

    Lire la suite
  • 16ème Symposium international sur les Systèmes robotiques autonomes distribués

    Près d’une centaine de scientifiques en provenance du monde entier se donnent rendez-vous, sous l’égide de FEMTO-ST, à Montbéliard du 28 au 30 novembre pour échanger sur un domaine interdisciplinaire en pleine expansion.

    Lire la suite
  • Clôture du projet, MiMédI, Microtechniques pour les Médicaments Innovants

    Les 9 partenaires du projet européen de stratégie régionale d’innovation par la spécialisation intelligente MiMédI présentent les résultats portant sur l'amélioration des méthodes de production de biomédicaments et la réduction de leur coût de fabrication.

    Lire la suite
  • Bruno Bonnell en visite à FEMTO-ST

    Le Secrétaire Général Pour l’Investissement (SGPI) Bruno Bonnell, en charge du déploiement du programme interministériel France 2030 sous l’autorité directe de la Première Ministre, a rencontré les chercheurs de l’institut mardi 4 octobre.

    Lire la suite
  • Fei Gao lauréat du prix "Sustainable Future Visionary Award"

    Professeur à l’UTBM et chercheur à FEMTO-ST, Fei Gao est aujourd’hui un des spécialistes mondiaux de la pile à combustible et des jumeaux numériques.

    Lire la suite
  • Micron d’or sur le salon MICRONORA 2022

    FEMTO-ST est récompensé d’un micron d’or pour sa structure nanorobotique tridimensionnelle actionnée de manière précise et continue en fonction de la puissance de la lumière pour la préhension de nano objets.

    Lire la suite
  • FEMTO-ST sur le salon MICRONORA 2022

    Du 27 au 30 septembre, plus de 600 exposants directs et 15000 visiteurs professionnels sont attendus à Besançon sur le salon international des microtechniques. FEMTO-ST et FEMTO Engineering seront présents.

    Lire la suite
  • Le robot de prise et de dépose le plus rapide du monde

    Une équipe de chercheurs a développé un robot miniature capable de manipuler des objets micrométriques à des vitesses jamais atteintes. Ces travaux font l’objet d’ une publication dans la prestigieuse revue américaine «Science Robotics»

    Lire la suite
  • Aude Bolopion reçoit le très sélectif « Big-in-Small Award 2022 »

    Ce prix annuel,remis lors de la conférence MARSS à Toronto, récompense « le meilleur microroboticien » de l'année au niveau international.

    Lire la suite

Pages