L'institut
Actualité de FEMTO-ST

Vous êtes ici

Comprendre les transferts d'énergie lors de la photosynthèse

A l'aide de trois pigments manipulés par microscopie à effet tunnel, les chercheurs de l'IPCMS et de FEMTO-ST étudient les transferts d'énergie entre molécules pour comprendre plus finement le mécanisme de photosynthèse dans les végétaux. Ces travaux sont publiés dans Nature Chemistry.

La photosynthèse permet aux végétaux de transformer l’énergie solaire en énergie chimique nécessaire à leur croissance. Ce mécanisme est réalisé par un assemblage complexe de molécules organiques, les pigments, ayant pour but de collecter, transporter et transformer l’énergie solaire. Les transferts d’énergie successifs se font par sauts entre molécules voisines, mais également via des phénomènes collectifs, potentiellement cohérents, impliquant simultanément un plus grand nombre de pigments. Mieux comprendre ces effets nécessite de décortiquer ces assemblages de pigments, afin d’étudier séparément le rôle de chaque unité active dans la photosynthèse. Dans cette étude, en adoptant une approche dite « bottom-up », les chercheurs et les chercheuses utilisent des pigments modèles isolés les uns des autres, qu’ils réassemblent ensuite de sorte à former les premières bases fonctionnelles capables de reproduire les mécanismes de transfert d’énergie intervenant dans la photosynthèse.

Trois pigments différents sont ainsi déposés par évaporation sur une surface en très faible quantité, afin de disposer de molécules éloignées les unes des autres. Un microscope à effet tunnel permet de visualiser chacun des pigments, puis de les manipuler un à un, de sorte à former des structures proches des briques élémentaires observées dans les systèmes photosynthétiques naturels. Un premier pigment, dit donneur, absorbe une excitation. Un second joue le rôle d’intermédiaire qui, selon sa nature, augmente ou réduit l’efficacité du transfert d’énergie. Un troisième pigment, accepteur, transforme cette énergie en photon. Dans l'expérience, le microscope à effet tunnel est utilisé pour émettre un électron afin de générer une excitation locale d’un des pigments, ce qui permet de reproduire le mécanisme d’absorption d’un photon par un pigment de la plante. L’énergie reçue par l’accepteur est convertie en photons plutôt qu’en énergie chimique. La réaction correspond ainsi à une photosynthèse à l'envers, la capture d'un électron amenant à la libération d'un photon, mais les transferts d'énergie s’opèrent de la même façon.

Cette approche permet de contrôler la distance et l’orientation entre les pigments avec une précision proche de la distance séparant deux atomes et les chercheurs ont ainsi pu mettre en avant le rôle joué par des interactions dans le mécanisme de transfert d’énergie. Elles sont soit de longue portée, de type dipôle-dipôle, soit de courte portée, ces dernières relevant d’un mécanisme, dit d’échange, propre à la physique quantique. Cette étude montre également que, selon sa nature chimique, le pigment intermédiaire peut jouer un rôle de relais actif de l’excitation, amplifier le transfert d’énergie entre deux molécules sans directement intervenir dans le processus, ou partiellement le bloquer.

Ainsi, en utilisant des briques élémentaires similaires à celles utilisées par la plante pour transporter et convertir l’énergie solaire, les chercheurs ont mis au point une plateforme pour reproduire les mécanismes fins de la photosynthèse et, dans un futur proche, les élucider.

Schéma de l’expérience où la pointe d’un microscope à effet tunnel (en gris) est utilisée pour exciter un assemblage de trois pigments proches de ceux impliqués dans la photosynthèse des végétaux. L’excitation générée dans le pigment bleu est transférée, séquentiellement, jusqu’au pigment rouge où l’énergie est transformée en photon (en haut). Image de fluorescence hyper-résolue des trois pigments (en bas).    (Crédit : Guillaume Schull, IPCMS)

DOI : 10.1038/s41557-021-00697-z.

Contact FEMTO-ST : Frédéric Cherioux, Directeur de recherche CNRS

Voir l'article paru sur le site de l'INP

  • Javier Solano obtient le prix Jeune Docteur 2013 de l'Université de Franche-Comté

    Javier Solano, ancien doctorant au Département Energie de l'institut FEMTO-ST, vient d'obtenir le prix Jeune Doctorant 2013 de l'Université de Franche-Comté pour son projet de valorisation dans le domaine de la gestion d'énergie des véhicules hybrides.

    Lire la suite
  • FEMTO-ST porteur de deux CMI de l’Université de Franche-Comté

    FEMTO-ST est le laboratoire principal d’appui de deux Cursus de Master en Ingénierie (CMI)qui viennent d’être labellisés par le réseau FIGURE et seront proposés à la rentrée prochaine par l’Université de Franche-Comté. Il s’agit du CMI « Mécanique-EEA » spécialités « Ingénierie Mécanique pour les Structures Intelligentes » et « Microsystèmes, Instrumentation et Robotique » ainsi que du CMI « Physique-EEA » spécialité « Photonique, micro-nanoteChonolgies et TempS-fréquence.

    Lire la suite
  • 2ème édition du séminaire croisé LMB-FEMTO

    La 2ème édition du séminaire croisé LMB-FEMTO, Mu-Phi aura lieu le 2
    Juillet 2013 à l’UFR ST

    Lire la suite
  • Medyna 2013

    Du 23 ou 25 avril 2013 se tiendra à Marrakech la première édition de Medyna organisée notamment par le département Méc'Appli.

    Lire la suite
  • Medyna2013

    Du 23 ou 25 avril 2013 se tiendra à Marrakech la première édition de Medyna. Cette conférence euro-méditerranéenne réunira des chercheurs de la communauté scientifique internationale, pour discuter des avancées majeures dans le domaine de Vibrations, Acoustique et Vibroacoustique. Il portera sur les méthodes théoriques (analytiques et numériques) et expérimentales de ces sujets en regroupant mathématiciens appliqués, mécaniciens et acousticiens. Une attention particulière sera consacrée aux nouveaux problèmes acousto-mécaniques liés à l'utilisation d'interfaces architecturées, de systèmes utilisant des matériaux spécifiques ou systèmes hybrides (actif / passif).

    Lire la suite
  • John Dudley : Médaille d'argent du CNRS

    En raison de l’originalité, de la qualité et de l’importance de ses multiples succès scientifiques en photonique linéaire ultra-rapide, John Dudley, éminent professeur à l’Université de Franche Comté et responsable de l’équipe optoélectronique au sein du département d’optique de l’institut FEMTO-ST, est lauréat 2013 de la médaille d’argent du CNRS.

    Lire la suite
  • Journée de présentation du réseau RTB

    La centrale de technologie MIMENTO invite tous ceux qui ont besoin de réaliser des micro- ou nano-objets le vendredi 29 mars 2013 de 10h à 16h à une journée d’information et d’échanges sur les possibilités d’accès à ses ressources technologiques.

    Lire la suite
  • Coup de théâtre au labo FEMTO-ST

    C'était une première... la première fois que les membres de la compagnie
    Teraluna visitaient un laboratoire de recherche. Et la première fois que les chercheurs de l'Institut FEMTO-ST servaient de source d'inspiration à des artistes.
    Découvrez en vidéo quelques moments de cette journée
    placée sous le signe du temps et de la lumière.

    Lire la suite
  • Un jour avec...Roland Salut

    Un ingénieur de FEMTO-ST dans le journal du CNRS

    Lire la suite
  • Mesure du temps : Chronique sur France Inter

    FEMTO-ST dans l'émission "la tête au carré"

    Lire la suite

Pages